Un coupable presque parfait de Robin Stevens (Une enquête trépidante du club Wells & Wong 1)

Quatrième de couverture

— Tu es sûre que nous ne devrions pas plutôt prévenir la police ?
— Ne dis pas de sottises. Nous n’avons aucune preuve. Pas même un cadavre. On se moquerait de nous. Non, nous devons résoudre cette affaire toutes seules.
Lorsque Daisy Wells et Hazel Wong fondent leur agence de détectives privés, elles espèrent débusquer une enquête digne de ce nom. Tout bascule subitement le jour où Hazel découvre la prof de sciences étendue dans le gymnase. Le temps d’aller chercher Daisy, le corps a disparu. Dès lors, il ne s’agit plus seulement d’un crime à résoudre mais d’un crime à prouver, et ce, avant que le coupable ne frappe de nouveau. Chaque minute compte lorsque tout indique que le meurtrier est là, coincé à vos côtés, dans l’école où vous vivez.

Mon avis

Un coupable presque parfait est un roman policier très réussi que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire. L’histoire est prenante et efficace, les personnages sont intéressants et attachants. Que demander de plus ? Il me tarde de découvrir de nouvelles enquêtes pour le club Wells et Wong.

La première chose que l’on remarque est l’écriture de l’auteur qui est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire. Cette dernière est écrite du point de vue de Hazel Wong, la « Watson » dans le Club Wells & Wong formée avec Daisy Wells qui se considère comme la nouvelle Sherlock Holmes au sein du duo. Hazel retranscrit ici une des enquêtes pour en garder une trace et aussi pouvoir noter à tout instant les indices qu’elles récoltent. Elle ne pensait pas un jour raconter dans son fidèle carnet la résolution du meurtre d’une de leur professeur. Une vraie aubaine pour leur club de détective qui jusqu’à présent se contentait de savoir qui avait pu faire des farces à une des élèves de l’institut.

Un coupable presque parfait est un roman haletant et prenant. On a envie d’en savoir plus à chaque instant, ce qui explique pourquoi je l’ai lu dans la journée. J’étais très attentive à tout ce qui se passait et aux différentes informations que les deux jeunes filles pouvaient récolter. Les pages défilent à toute vitesse et je voulais savoir ce qui était arrivée à leur professeur Miss Bell dont le corps a mystérieusement disparu après sa découverte par Hazel.

L’intrigue est bonne et bien menée de sorte que tout le long du livre on doute de l’identité du coupable. Après tout, nombre sont les suspects et à chaque nouvel indice, difficile de savoir qui a bien pu tuer Miss Bell. Et avec la disparition du corps de celle-ci, c’est compliqué de prouver qu’il y a eu un meurtre. Une affaire hors du commun pour nos deux apprenties détectives qui sont prêtes à tout pour résoudre ce mystère.

Comme pour Les enquêtes de Logicielle, que j’affectionne, le suspense est maintenu jusqu’au bout si bien que l’on doute de l’identité du coupable. Il faudra attendre la fin de l’ouvrage pour avoir enfin toutes les réponses à nos questions et savoir ce qui s’est réellement passé et pourquoi. C’est un polar très efficace qui ne prend pas les enfants pour des imbéciles, comme si tout était évident et simple, loin de là, donc ça fait du bien ! C’est une affaire des plus louches et plus l’on avance et plus on se doute que tout cela cache quelque chose de plus grand. Mais quoi ? A vous de le découvrir en lisant ce livre.

Quant aux personnages nous avons affaire ici à un duo plutôt complémentaire même si au niveau des caractère les deux jeunes filles sont très différentes l’une de l’autre. Daisy Wells est le leader du groupe, n’aime pas avoir tort et est assez spéciale il faut le dire. Elle est parfois un peu tête à claques et je n’ai pas toujours aimé son comportement envers Hazel qui est pourtant son amie. Je me demandais bien pourquoi Hazel se laissait faire, comme si elle était un larbin mais Daisy sait aussi nous surprendre et reste intéressante. On ne peut pas la détester mais je n’ai pas toujours été d’accord avec ses manières.

Quant à Hazel je l’ai aimé tout de suite. Sa manière de raconter l’histoire et le fait que ce soit sa voix que l’on entende nous la rend tout de suite sympathique et attachante. C’est une jeune fille avec une histoire personnelle pas toujours évidente du fait de sa différence. Je n’en dirai pas plus, vous le découvrirez assez tôt si vous lisez ce livre. EN tout cas, c’est une héroïne bien sympathique et son duo avec Daisy, malgré tout fonctionne bien et savent mettre leur différent de côté rapidement car après tout, elles sont amies.

En bref, Un coupable presque parfait est un roman policier efficace qui m’aura beaucoup plu. L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action pour qu’on n’ait pas le temps de s’ennuyer. Une investigation rondement bien menée par ces deux jeunes filles, même si elles ne sont pas toujours en accord mais elles s’accordent sur une chose : faire éclater la vérité. Elles sont prêtes à tout pour mener à bien leur enquête. Un premier tome que je vous invite vivement à découvrir et moi, j’ai hâte de suivre leurs prochaines aventures !

Commentaires

  1. Il pourrait bien me plaire il a l'air top :D

    RépondreSupprimer
  2. Oh, je ne connaissais pas ce bouquin mais il me tente beaucoup ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sorti la semaine dernière donc c'est assez récent :) et c'était pas mal du tout :)

      Supprimer
  3. J'ai beaucoup aimé ce roman et je suis bien d'accord sur les personnages. Toutes les deux sont intéressantes mais Hazel est autant attachante que Daisy est agaçante.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]