Harper et le parapluie rouge de Cerrie Burnell (Harper 1)

Quatrième de couverture

Harper vit dans la cité des nuages avec sa grande tante Suzie. Lorsque Minuit, son chat adoré, disparaît, Harper sait que seule la magie de son parapluie rouge pourra l’aider à le retrouver. Il suffit de l’ouvrir pour se retrouver dans les airs, survoler la ville et voir ce que les autres ne voient pas... Commencent alors de drôles d’aventures en hauteur qui la conduisent à Minuit, mais surtout à L’Orchestre sauvage de minuit, et à son très sauvage chef d’orchestre...

Mon avis

Harper et le parapluie rouge est un roman de premières lectures que j’ai bien aimé. C’est une histoire prenante et sympathique que je vous invite à découvrir.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour comprendre où l’auteur veut nous emmener.

L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action et de problèmes qui vont emmener Harper dans une quête extraordinaire. Grâce à son parapluie rouge magique, elle pourra retrouver Minuit et les autres animaux disparus et comprendre ce qui a bien pu leur arriver. C’est efficace et haletant. L’action arrière dès les premières pages et ça n’en finit plus, ce qui est parfait pour des enfants qui commencent à lire tout seul et veulent vivre une aventure. Entre fantastique et polar, découvrez la cité des nuages !

Quelques illustrations égayent le livre, il ne faut pas oublier que c’est à destination d’enfants qui commencent à lire donc c’est nécessaire d’avoir encore quelques illustrations avec le texte. Cela permet de se figurer ce qui est en train de se passer. Les dessins sont à l’image de la couverture mais en noir et blanc, c’est un style plutôt plaisant.

En bref, Harper et le parapluie rouge est un premier tome agréable à lire avec une aventure hors du commun qui nous permettra de voyager et d’enquêter et ce, grâce à un parapluie magique. Une histoire efficace dans le genre qui – j’en suis certaine – plaira aux enfants.

A partir de 7 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot