Le carnet à secrets de Susie Morgenstern et Olivier Latyk


Quatrième de couverture

Emma reçoit un cadeau très spécial. C’est un livre sans mots ni phrases, un carnet à secrets. Mais comment écrire dans ce carnet alors qu’elle ne connaît que les lettres de son prénom ?
Heureusement Emma a beaucoup d’imagination et une vie bien remplie…

Mon avis

Le carnet à secrets raconte l’histoire d’Emma, cette petite fille qui reçoit toujours un cadeau de la part d’une amie de sa mère lorsqu’elle leur rend visite. Elle lui offre toujours un livre avec plein de mots qu’elle ne peut pas lire. Mais cette fois-ci, c’est différent, elle lui offre un carnet pour écrire. Difficile pour Emma de se réjouir alors que la fillette ne sait écrire que son prénom. Mais heureusement pour elle, il n’est pas nécessaire de savoir écrire pour remplir un carnet, il suffit d’un peu d’imagination.

L’histoire est plutôt mignonne et agréable. Cela montre que l’enfant, même s’il ne sait pas encore écrire, peut tout à fait s’exprimer même si ce n’est pas à travers des mots et des lettres. Il suffit de trouver des moyens qui lui sont accessibles comme le dessin, le collage, etc. Autant d’outils qu’un enfant peut utiliser simplement et qui sont parlant aussi bien que l’écriture.


Après tout, les arts, notamment la peinture, ont toujours permis à ceux qui ne savent pas lire de comprendre ce qui était écrit. C’est pour cela qu’il y a des vitraux racontant des épisodes de la Bible dans les églises pour que ce soit accessible aux analphabètes, ce qui était très fréquent parmi le peuple comme seuls les plus riches et les religieux avaient accès au savoir.


Les illustrations sont jolies avec un graphisme simple et en aplat. Les couleurs sont très vives et donne une atmosphère assez joyeuse et enfantine. Ce qui correspond bien à l’histoire mais je vous en laisse seul juge car les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas.


En bref, Le carnet à secrets est un joli album qui nous montre le pouvoir de l’imagination et qu’il existe toujours un moyen pour s’exprimer autrement que par des mots et des lettres. De quoi encourager l’enfant à développer son art créatif !

A partir de 4 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé