Bas les masques de Pieter Aspe (Une enquête du commissaire Van In 17)

Quatrième de couverture

Qui a assassiné la belle Katja au cours d’une folle nuit de carnaval à Blankenberge près de Bruges ? Joris, la dernière personne avec laquelle on l’a aperçue, reste introuvable. Sa mère, une femme dépressive au passé mystérieux, prétend ne pas savoir où il se trouve. Pourquoi n’a-t-elle jamais voulu révéler qui était le père de Joris ?
Liesse populaire, secrets de famille, prostitution, meurtres… entre deux bocks de Duvel et quelques péripéties conjugales hautes en couleurs, le commissaire Van Inn et son fidèle adjoint Versavel mènent une enquête qui ne sera pas de tout repos !

Mon avis

Bas les masques est le 17e tome des enquêtes du Commissaire Van In, une série dont je ne me lasse pas. C’est toujours un plaisir de retrouver Van In, Versavel et Hannelore pour de nouvelles aventures. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette affaire est des plus compliquées, il faut dire que Van In n’est pas vraiment aidé comme il va s’en rendre compte.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez tôt pour savoir à quoi s’attendre.

L’intrigue est bonne et bien menée, comme toujours. On se demande à chaque instant ce qui a bien pu arriver à Katja, pourquoi Joris fuit de la sorte. Autant de secrets et de mystères à découvrir mais cela prend du temps car nombres sont ceux qui ont des choses à cacher. Les révélations tardent et font piétiner l’enquête mais Van In n’a pas dit son dernier mot et est prêt à tout pour découvrir la vérité.

Ce n’est qu’à la toute fin de l’ouvrage que l’on comprendra les tenants et les aboutissants et je dois vous dire que je ne m’attendais pas du tout à ça. Ça a été une belle surprise – enfin tout est relatif étant donné les révélations – mais le suspense est gardé jusqu’au bout donc c’est une très bonne chose. C’est toujours aussi prenant et intéressant, à l’image des tomes précédents donc si vous les avez aimés, il n’y a pas de raisons pour que celui-ci ne plaise pas.

En parallèle de l’enquête, on a toujours les aspects de la vie privé de notre commissaire qui sont mis en avant et là je dois dire que dans le couple il se passe pas mal de choses ! Reste à voir ce que ça va donner mais il y a des hauts et des bas, des rebondissements et je suis bien curieuse de lire les suites pour suivre ce côté de la vie de Van In. Les personnages sont toujours aussi attachants, un trio de choc assez spécial mais qui me plaît bien.

En bref, Bas les masques est une nouvelle aventure prenante à l’image des tomes précédents. Si vous aimez la série ce nouveau tome ne pourra que vous plaire. L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot de problèmes et de suspense qui est maintenu jusqu’au bout. Vous ne vous attendrez pas à cette fin et vous comprendrez mieux les agissements des uns et des autres. Bref, de quoi passer un bon moment de lecture en compagnie de notre trio de choc : Van In Versavel et Hannelore.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)