Yanabosse et le Brahima-shatam-Ô-boktatou de Yann Rambaud (Yanabosse 1)

Quatrième de couverture

Il était une fois une forêt sinistrement sinistre.
Il était une fois, dans cette forêt, une sorcière nommée Yanabosse. Une vraie de vraie sorcière, avec des verrues, le nez crochu, un balai qui louche, et un chat qui aboie.
Il était une fois une fillette qui voulait rencontrer la sorcière. Mille cloportes ! Comme elle peut être enquiquinante, cette Abigaïl : tout le temps en train de poser des questions !
Et tout ça pourquoi ? Pour avoir la recette du Brahima-shatam-Ô-boktatou, bien entendu !

Mon avis

J’étais curieuse de découvrir le nouveau livre de Yann Rambaud car j’ai à chaque fois été séduite par son écriture et son univers. Et une fois de plus, je n’ai pas été déçue du voyage.

Yanabosse est une sorcière, avec toutes les caractéristiques qui vont avec : le physique disgracieux (un nez crochu et des verrues), le balai, le chat qui a la particularité d’aboyer et un canard assez étrange. Puis un jour, sa tranquillité est mise à mal lorsqu’une petite fille : Abigaïl se présente à elle pour la rencontrer ! Mais Yanabosse ne supporte pas cette petite fille qui pose sans cesse des questions et encore moins lorsqu’elle se rendra compte de son identité !

Ce premier tome est mignon et frais et j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre l’histoire de Yanabosse et Abigaïl, cette petite fille dont le rêve était de rencontrer la sorcière, malgré son caractère de cochon… L’intrigue est bonne et bien menée et l’on se demande bien ce que peut être ce fameux Brahima-shatam-Ô-boktatou. Le nom imprononçable, je vous avoue que je m’arrêtais souvent au premier mot lors de ma lecture.

L’action arrive dès les premières pages et est bien rythmée de sorte que l’on n’ait pas le temps de s’ennuyer. C’est intriguant et amusant à la fois parce que le comportement de Yanabosse et de son fidèle canard ne peut que nous faire sourire.

L’écriture est toujours aussi superbe, bien que différent de ses autres romans où il y avait une certaine maturité et gravité, il faut dire que les sujets l’étaient bien plus qu’ici alors que là, on sent que l’auteur a pris plaisir à s’amuser à nous raconter cette histoire bien plus légère et drôle. Le roman est assez court et aéré ce qui est parfaitement adapté pour de jeunes lecteurs qui veulent se lancer dans la SFFF.

Les personnages sont agréables et sympathiques, même si Yanabosse a un caractère de cochon, elle apparaît quand même comme quelqu’un de gentil. Elle peut nous surprendre par bien des manières et j’ai envie de davantage la connaître. Tout comme Abigaïl dont les aventures ne font que commencer ! Mais c’est sans compter sur les animaux qui entourent Yanabosse qui eux aussi ont leur importance et dont on ne peut que s’attacher.

En bref, Yanabosse et le Brahima-shatam-Ô-boktatou est un premier tome très sympathique que j’ai pris plaisir à découvrir. Les personnages sont attachants et nous promettent des aventures extraordinaires. C’est frais et léger avec une intrigue bonne et bien menée, je suis très curieuse de voir ce que la suite va donner maintenant !

Commentaires

  1. Je n'ai lu que des avis positifs jusqu'à maintenant !!! J'avoue que la couverture me donne envie d'en savoir plus!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot