Farlander III - Le Rêve noir de Col Buchanan (Le Coeur du monde 3)

Quatrième de couverture

Alors que l’empire de Mann menace de réduire le monde en esclavage, seule une poignée de petites nations insulaires résiste encore à son étau de fer, aidées par les Roshuns, ces assassins d’élite qui s’engagent à leur tour dans la guerre. Mais Ash, le farlander sur qui plane déjà l’ombre de la mort, a plus urgent à faire : un long voyage l’attend, jusqu’aux mythiques îles du Ciel où il espère pouvoir ramener à la vie Nico, son apprenti défunt. Pourtant, cette expédition pourrait permettre de sauver bien plus qu’un jeune garçon, et révéler la clé de la survie des ports libres.

Mon avis

Le rêve noir est le dernier tome de la trilogie Farlander qui, dans l’ensemble, est plutôt sympathique, même si ce n’était pas tout à fait ce à quoi je m’attendais en la commençant.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant qu’on sait à quoi s’attendre étant donné les événements passés dans le tome précédent. Ash est à la recherche des îles du Ciel pour trouver un moyen de ramener à la vie son apprenti Nico. Mais la guerre fait rage et il pourrait y participer malgré lui…

Dans l’ensemble l’intrigue est plutôt bonne et bien menée et m’a davantage plu que le tome précédent même s’il souffre parfois des mêmes problèmes. Donc c’est sur une bonne note que je termine cette série alors que le 2e avait tendance à la faire baisser. Mais il n’est pas sans défaut, j’ai trouvé par moment qu’il y avait quelques longueurs, il faut dire que le roman est un bon pavé mais les longueurs persistent dans chacun des tomes, cela peut devenir problématique pour certains.

Après, il y a de nombreuses choses qui sont engagées dans l’histoire puisqu’on suit différents personnages, qui ont chacun une mission bien particulière. Il y est beaucoup questions de politique, chacun cherchant à y trouver sa place mais il y a également des histoires de vengeance et de justice. Et tout cela prend du temps, d’où les longueurs, mais dans l’ensemble ça restait agréable à suivre et j’avais tout de même envie de savoir ce qui allait arriver à chacun des personnages.

Les personnages sont intéressants et attachants, que ce soit Ash que nous suivons depuis le début. J’ai découvert L’Eclat qui est une femme assez étonnante (que l’on peut voir sur la couverture) et il est vrai que j’étais très curieuse d’en savoir plus à son sujet. J’aurai d’ailleurs aimé qu’elle soit plus approfondie, qu’on en sache un peu plus sur sa nature, ça m’aurait bien plu. Elle est une figure importante dans ce tome.

En bref, Le Rêve noir est une bonne conclusion pour la série Le Cœur du monde. Dans l’ensemble c’est une série intéressante, même s’il y a parfois des longueurs et que ce n’était pas tout à fait ce à quoi je m’attendais pour un tel pitch, mais cela reste une bonne lecture pour moi. Il y a pas mal de magie et de politique, même si j’aurai aimé voir un peu plus de magie à l’œuvre mais dans ce dernier tome, on en a un certain nombre donc c’est plutôt agréable.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé