Les trois petites cochonnes de Frédéric Stehr

Quatrième de couverture

Tout le monde connaît l’histoire des trois petits cochons, mais celle des trois petites cochonnes ? Elles quittent leur maman pour se chercher un mari… Le problème, c’est que le loup sait très bien se déguiser en cochon idéal.

Mon avis

Je vous avoue que ce titre me fait bien rire, ça peut avoir double sens quand on a l’esprit un peu mal placé. Bon après quand on lit l’histoire cela n’a rien à voir, il s’agit bien de cochon femelle, donc des cochonnes, mais il est vrai que « les trois petites truies » ça aurait été moins drôle et moins à double sens. Rassurez-vous l’histoire est bien pour les enfants, enfin… presque parce qu’il faut avouer que Frédéric Stehr n’y va pas de main morte lorsqu’il détourne les contes ! Mais qui a dit que les contes étaient mignons et sans cruauté ?

En effet, Les trois petites cochonnes racontent l’histoire de 3 cochonnes dont la mère aimerait qu’elles se marient. Elles ont toutes les qualités requises pour cela donc cela ne devrait pas être difficiles. Elles s’en vont donc du nid familial pour aller chez elle en quête du fameux mari. Mais attention aux loups qui rôdent car il sait quoi faire pour appâter ces cochonnes bien naïves qui ne prêtent qu’aux apparences…

Je pense que ces cochonnes auraient dû lire le conte du Petit Chaperon Rouge (version Perrault) pour apprendre qu’il faut se méfier du loup ou de ceux qui ont une apparence honorable et qui cachent en réalité quelqu’un de bien plus vil, ça leur aurait évité une mésaventure !

Le détournement du conte est intéressant et bien sympathique à lire. Un peu cruel aussi mais tous les contes le sont, pour preuve, dans la version de Perrault du Petit Chaperon Rouge, cette dernière et sa grand-mère finissent manger sans autre forme de procès.

Quant aux illustrations, elles sont plutôt sympathiques, elles ont un côté un peu vieillot qui fonctionnent bien avec les contes. Après c’est une affaire de goût, on aime ou pas.

En bref, Les trois petites cochonnes est un détournement de conte amusant et sympathique qui montre qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences et qu’il faut faire preuve d’intelligence et de ruse pour éviter de se faire croquer !

A partir de 4 ans.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]