Cosmographia, Le testament des étoiles de Mathieu Guibé et Nicolas Jamonneau

Quatrième de couverture

Les constellations ne sont pas les seuls messages que le ciel nous adresse. Les étoiles et leurs cycles, dans leur improbable répartition, nous racontent une histoire dont nous sommes les propres acteurs.
Nous ne savons pas qui est de l’autre côté de la plume, nous ne pouvons que supposer. Mais si l’univers est en permanente expansion, c’est parce que le récit continue.
Mon frère et moi sommes les seuls à pouvoir déchiffrer les secrets célestes.
Nous sommes Cosmographes, nous sommes lecteurs d’étoiles.

Mon avis

Cosmographia, Le testament des étoiles est un roman graphique qui met en collaboration Mathieu Guibé (que j’aime beaucoup en tant qu’auteur) et Nicolas Jamonneau, un illustrateur dont la patte graphique se reconnaît aisément. Il a illustré pas mal de couvertures pour des petites maisons d’éditions tels que celles du Chat Noir, Le Petit Caveau ou encore Plume blanche.

Cosmographia, Le testament des étoiles raconte l’histoire de jumeaux, Ankaa et Gienah qui sont cosmographes c’est-à-dire qu’ils sont en mesure de lire les étoiles pour savoir vers quelle destinée l’homme se dirige et leur redonner un espoir d’une vie meilleure. Mais un groupe de dissidents, l’Etoile Ecarlate, ne voit pas cela d’un bon œil et vont tenter de les assassiner. Mais grâce à Eclipse, un artiste itinérant qu’ils vont rencontrer en chemin, ils vont pouvoir aller au devant de leur destiné.



L’univers créé par Mathieu Guibé est très intéressant, ces Cosmographes qui sont en mesure de lire les étoiles pour pouvoir savoir quelle direction prendre pour le bien de la société. Mais il est évident que tout cela cache quelque chose et c’est au fur et à mesure que l’on peut comprendre les tenants et les aboutissants.

Quant à l’histoire, elle est bonne et bien menée avec suffisamment d’éléments pour passer un bon moment de lecture. C’est vraiment intéressant et on se laisse bercer par la plume de Mathieu Guibé qui est toujours exquise. J’aime beaucoup sa manière d’écrire et de nous emporter dans son univers avec des histoires toujours très prenantes et originales.



Le seul petit reproche que je peux faire, et ce n’en est pas vraiment un, est que ce ne soit pas plus long. Ça aurait fait un superbe roman tant il y a d’idées et qu’elles méritaient à être développées pour mieux comprendre comment tout cela marche. Il est vrai parfois on a l’impression de passer vite sur certaines informations. Mais cela est dû au format, du coup ce n’est pas un point négatif à l’histoire car l’on comprend bien mais j’aurai aimé avoir ces détails. Cela reste une histoire très belle à lire, sous forme de nouvelle avec des illustrations.

Les illustrations de Nicolas Jamonneau sont juste superbes et subliment parfaitement le texte de Mathieu Guibé. Déjà que l’histoire est très bonne, elle en devient meilleure grâce aux illustrations, le tout formant un superbe artbook que je vous invite vivement à découvrir !


A l’origine c’était un projet de manga qui a été avorté et mis de côté de la part de Mathieu Guibé. Je vous avoue que le manga n’est pas ma tasse de thé, je suis très chiante sur le dessin du manga, du coup je suis ravie que ce projet n’ait pas abouti pour avoir celui-là car les illustrations fonctionnent vraiment bien avec l’univers poétique de Mathieu Guibé.

Quant aux personnages, ils sont bien sympathiques et attachants, notamment Ankaa et Eclipse qui sont quelque peu prisonnier de l’image qu’on a d’eux mais qui ne reflètent pas vraiment ce qu’ils sont. Difficile d’en dire plus sans spoiler et parfois je vous avoue que c’est frustrant de ne pas pouvoir en dire plus. Heureusement que j’ai pu discuter directement avec l’auteur pour dire ce que je pensais de cette histoire, c’est pratique ! En tout cas, ils sont intéressants dans leur traitement et une fois encore, si cela avait été un roman, je suis certaine qu’on aurait vu davantage de choses encore puisqu’on aurait pu les approfondir davantage.

En tout cas je suis bien contente que la dédicace illustrée par Nicolas Jamonneau représente Eclipse, j’ai bien choisi mon ouvrage ! (Il était déjà dédicacé lorsque je l’ai pris et j’ai pu choisir entre lui et Gienah).

En bref, Cosmographia, Le testament des étoiles est un roman graphique magnifique aussi bien par l’histoire et la plume de Mathieu Guibé que par les illustrations de Nicolas Jamonneau qui nous transporte dans un univers onirique au sein des étoiles. J’ai adoré ce livre que je vous recommande chaudement, mais ça je pense que vous l’aviez compris. A découvrir de toute urgence !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]