Destiny, tome 1 de Cecelia Ahern

Quatrième de couverture

Parfois, il faut choisir l’imperfection pour être Parfait.
Dans le monde de Celestine North, chaque citoyen doit être Parfait. Quiconque commet la moindre erreur se voit marqué du sceau de l’Imperfection.
Pour qui a pris une mauvaise décision : c’est sur la tempe.
Pour qui a menti : la langue.
Pour qui a commis un vol : la paume de la main droite.
Pour qui s’est montré déloyal : le cœur.
Pour qui s’est écarté du droit chemin : la plante du pied droit.
Celestine mène une vie parfaite au sein d’une famille parfaite et au bras du petit ami parfait. Elle pense incarner l’idéal de la société.
Et si Celestine s’était trompée ? Si c’était le système lui-même qui était Imparfait ?

Mon avis

J’étais curieuse de lire cette dystopie car au vu du pitch de la 4e de couverture, cela m’a grandement intrigué et je n’ai pas du tout été déçue du voyage. Je ne m’attendais pas du tout à cela, plutôt à quelque chose de classique dans le genre mais qui pouvait être sympathique. Au final, je dois dire que Cecelia Ahern nous propose ici un livre vraiment prenant et original. Je vous invite donc vivement à le découvrir, vous ne le regretterez pas !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture est suffisamment explicite pour comprendre dans quel type de société, on met les pieds. Mais il est une chose que je peux vous dire, c’est que c’est sûrement pire que ce que vous imaginez…

L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire. Cette dernière file droit, sans aucune longueur, on savoure chaque page. J’ai suivi avec grande attention le récit de Celestine, qui est la narratrice, pour découvrir le monde dans lequel elle vit et aussi ce qui a bien pu lui arriver. Et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est un univers effrayant qui m’a plus d’une fois révoltée et donner des envies de meurtre face au système. C’est l’effet recherché dans les dystopies, faire réagir et comprendre qu’il y a des choses inadmissibles et là… c’est parfaitement le cas !

C’est un monde dur et impitoyable qui va être remis en question par l’acte de Celestine. Tout est régenté bien précisément, des châtiments sont prévues spécifiquement en fonction de l’acte réprouvé. Un système qui permet d’éviter la prison mais qui d’un autre côté rejette et parque les gens… Nos erreurs à jamais graver sur la peau, sans aucun moyen de tourner la page et oublier…

L’intrigue est bonne et bien menée et on voit la vie de Celestine être bouleversée, je ne vous dirai pas en quoi précisément pour garder un peu de suspense mais du coup son monde s’effondre et ce qu’elle pensait être une bonne société parfaite cache bien d’autres choses… Comme toujours dans les dystopies, on retrouve d’ailleurs ici que le système ne plaît pas à tout le monde et qu’il suffit d’une étincelle pour que tout explose… Et si Celestine était l’étincelle ? A vous de le découvrir en lisant ce livre !

Ce que j’ai aimé, et en même temps détesté je l’avoue, c’est que l’auteur n’hésite pas à malmener ses personnages, à les faire souffrir et ce, par bien des manières, notamment son héroïne qui va en voir de toutes les couleurs. C’était bien moche et je peux vous dire qu’être un tant soit peu empathique lorsqu’on lit, peut rapidement devenir un problème. C’était juste horrible car j’imaginais parfaitement la souffrance, et chacune des situations. Bref, je n’en dirai pas plus mais un certain passage a été dur à lire pour moi et m’a mise en colère… On ne peut pas dire que je sois impassible dans mes lectures, je les vis… et si c’est vraiment intensément, c’est signe que le livre est bon !

Ces derniers temps j’ai lu pas mal d’histoire avec des romances, que ce soit en jeunesse ou adulte, du coup je vous avoue que cela m’a fait du bien de voir qu’ici il n’y en avait pas ! Ou disons pas vraiment. Du coup, l’auteur se concentre vraiment sur son héroïne, sur la société qu’elle a créée et l’action pure et dure. J’aime bien quand il y a des romances, je ne crache jamais dessus mais il y a souvent le risque, même dans des dystopies que cela prenne le pas sur l’action et l’histoire principale. Ici ce n’est pas le cas, on entrevoit bien quelque chose, on se doute que ça arrivera mais dans les faits, il n’y a rien.

Les personnages sont intéressants et attachants notamment Celestine qui subit les injustices de son monde. Si dans un premier temps elle est parfaitement le fruit de cette société, à respecter les règles, à être parfaite… Rapidement elle voit que tout cela est vain face à des situations qu’elle juge injuste, inhumaine… Ce qui est rafraichissant aussi dans ce livre c’est que l’héroïne ne veut pas en être une. Si dans la majorité des dystopies ou même dans la Fantasy, le personnage principal se voit être le héros et accepte parfaitement sa nouvelle situation, Celestine a beaucoup plus de mal avec ça. Elle voudrait juste être normal et ne pas avoir de rôle spécifique. Et pourtant la voici sur un chemin bien périlleux et presque tracé pour elle. Cela fait du bien de voir qu’elle n’accepte pas tout ce qui se passe aisément et qu’elle remet tout en cause, ou presque.

Quant aux personnages secondaires, on éprouve différente chose, les parents de Celestine qui vont essayer de l’aider autant qu’ils le peuvent quand sa sœur et son frère se mettent plus en retrait. La scène avec son petit frère m’a serré le cœur… Et il est un autre personnage, Carrick, qui pour le moment est discret mais j’ai bien envie d’en savoir plus sur son compte parce qu’il semble prometteur même si finalement on ne voit pas grand-chose de lui…

En bref, j’ai adoré ce premier tome de Destiny. Je suis très curieuse de voir ce que donnera la suite parce que c’est très prometteur. L’univers est sombre et impitoyable alors qu’il se voulait « juste » à l’origine. Comme dans beaucoup de dystopie d’ailleurs… C’est complexe et vraiment bien pensé et on entrevoit déjà ici un certain nombre de choses et j’ai hâte d’en savoir plus. Quant à l’intrigue, elle est bonne et bien menée, on a envie d’en savoir plus à chaque instant et les personnages sont intéressants et attachants. Cecelia Ahern nous propose une dystopie vraiment originale et prenante dont il me tarde de lire le prochain tome !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]