Le Dragon qui pue de Lucy Coats (Beasts of Olympus 4)

Quatrième de couverture

Sur l’Olympe, rien ne va plus : une révolte gronde dans les étables, deux taureaux crachent des flammes… Et surtout, Arès, dieu de la guerre, compte sur Démon pour soigner son dragon. Qui boude. Qui a mal au ventre. Et qui est légèrement déprimé.
Démon emmène le dragon dans son infirmerie : réussira-t-il à soigner cet animal en fait... Pire qu’une boule puante ambulante ?

Mon avis

Après avoir lu le 3e volume : La course des dieux, je me suis précipitée sur le 4e tome : Le dragon qui pue, quitte à être dans la série, autant la poursuivre avec « tous les tomes » à ma disposition. Mais quelle frustration de s’arrêter en si bon chemin ! J’espère que la suite ne tardera pas car vu les circonstances j’ai envie de savoir ce qui va advenir de Démon !

Dans cette nouvelle aventure, Démon doit s’occuper d’un petit problème… un problème intestinal d’un dragon, celui d’Arès. Il souffre terriblement et ses maux de ventre dérange plus d’un dieu alors Démon va devoir trouver très rapidement une solution à ses problèmes sans quoi cela risque de chauffer pour lui !

Une fois encore j’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de Démon. J’adore ce gamin qui doit toujours exécuter les ordres des dieux sans quoi les représailles risquent d’être douloureuses. Mais ce qui transparaît également c’est son amour des animaux, il est prêt à tout pour leur bien être. Il est dévoué et va se donner beaucoup de mal pour aider ce dragon malade.

C’est toujours aussi drôle et prenant. L’action arrive dès les premières pages et reprend exactement là où s’était arrêté le tome précédent. C’est ça qui est bien dans cette série c’est que chaque mission est « indépendante » mais tout est lié et le tout ne forme vraiment qu’une seule et même histoire qui ne cesse d’évoluer. Cette nouvelle mission n’a pas été sans risque pour Démon qui s’est retrouvé quelque peu démuni à certains moments pour soigner cet animal. Mais il a beaucoup de ressources et saura toujours quoi faire pour leur venir en aide.

Les personnages sont toujours aussi sympathiques et attachants, je les aime beaucoup. Et j’ai toujours un peu plus d’affection pour Démon qui est un petit garçon pas comme les autres. On ne peut que passer un très bon moment à ses côtés, même si cela n’a rien d’un long fleuve tranquille.

En bref, Le dragon qui pue est un 4e tome à la hauteur des précédents. J’ai adoré cette nouvelle aventure qui est pleine de rebondissements pour notre cher Démon. L’histoire est bonne et bien menée avec son lot de problèmes et d’actions pour notre plus grand plaisir. C’est une série qui tient sur la longueur, on ne se lasse pas des missions de Démon auprès des dieux et on s’attend toujours au pire avec eux ! J’en veux encore !

A partir de 8 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)