L'Odyssée imaginaire de Chris Colfer (Le Pays des contes 5)

Quatrième de couverture

L’Homme masqué a réussi : le Pays des contes est tombé sous la coupe de sa terrible armée. Face à lui, les jumeaux Alex et Conner n’ont plus qu’une seule arme, peut-être la plus puissante : leur imagination.
Tous deux se lancent alors à travers les histoires inventées par Conner en quête d’une armée de pirates, de cyborgs, de superhéros ou encore de momies, pour arrêter l’Homme masqué. Et même si l’adolescent est leur auteur, rien ne dit que ses personnages ne se rebifferont pas contre lui !
Mais un complot plus terrible encore se trame dans l’ombre. Un complot qui pourrait bien noircir la magie de tous les mondes à jamais…

Mon avis

L’Odyssée imaginaire est le 5e tome du Pays des contes, et je pensais qu’il s’agissait du dernier mais en fait pas du tout ! Un 6e tome est déjà annoncé pour mai 2018 au début de l’ouvrage, une belle surprise qui efface la déception – quant au fait que ce soit le dernier, ça me rendait triste, et quant à l’épaisseur du livre car je m’attendais à quelque chose d’énorme pour un final. Mais qui annonce suite, annonce aussi frustration, car jusqu’à présent Chris Colfer nous faisait des fins qui donnaient envie d’avoir la suite MAINTENANT alors qu’on doit sans cesse l’attendre…

Je pense qu’à ce stade il est inutile de présenter la série et de redire à quel point je l’adore ! Ce tome là ne fait pas défaut, il est vraiment excellent et une fois de plus je suis conquise, même si j’aurai une petite remarque à faire… Ce n’est donc pas nécessaire de faire un résumé de l’histoire, à ce niveau-là, on sait plus ou moins à quoi s’attendre pour la suite.

J’avais tellement hâte de la lire parce que le tome 4 était riche en rebondissement et en événement et je voulais savoir ce qui allait arriver à nos différents protagonistes. C’est donc avec impatience que j’ai commencé ce livre, car évidemment à peine reçu, et après la fin de ma lecture en cours, je me suis jetée dessus. Je n’ai pas su le faire durer, j’ai pourtant essayé ! J’ai fait des pauses, je le reposais sans cesse mais voilà, il y a des livres qu’on ne veut pas lâcher, qu’on ne peut pas. Cette série en fait partie, c’est tellement addictif que je n’ai pas pu m’en empêcher.

Aucun suspense là dedans, j’ai adoré ce livre, Chris Colfer nous montre une fois de plus tout son talent de conteur et à quel point il a une imagination débordante. L’univers s’approfondit encore un peu plus, on entrevoit de nouvelles choses qui sont prometteuses pour la suite, et pas toujours de bon augure d’ailleurs ! Mais j’ai d’autant plus hâte de voir ce qui va arriver dans la suite !

L’Odyssée imaginaire est plein d’action, de rebondissements et de révélations qui nous en apprend plus sur l’univers mais aussi sur ses personnages. J’ai adoré les « redécouvrir », notamment Conner qui nous est présenté sous un nouveau jour et j’avoue avoir eu parfois un pincement au cœur dans certaines situations.

Alors même si j’ai adoré ce livre et qu’il est aussi bon que les précédents, il faut reconnaître que niveau scénario, Chris Colfer n’a pas été très loin… dans le sens où j’ai eu la sensation de voir un tome 4 bis, avec quelques changements. En effet, il reprend le principe du voyage dans les livres pour recruter des gens. Ça fait un peu copier-coller sachant que cet aspect-là prend une énorme place dans l’intrigue, comme c’était le cas dans le tome 4. Un principe que j’avais adoré et qui est bien fait, dans le précédent comme dans celui-ci. D’autant plus que cet « odyssée », titre qui prend tout son sens à la lecture de ce tome, va apporter un certain nombre d’informations utiles et bien sûr l’armée dont à besoin les jumeaux.

C’est mon seul « bémol » dans ce 5e tome, car cela donne une impression de déjà vu, mais ça ne m’a pas empêché de suivre attentivement ces excursions qui sont très enrichissantes et intéressantes au demeurant. Du coup on ne va pas trop lui en vouloir d’avoir fait ça et ça n’entache pas la qualité du livre.

Quant aux personnages, comme je l’ai dit Conner prend une nouvelle dimension ici et ça fait du bien car jusqu’à présent, il faut l’avouer l’histoire était quand même plus centré sur Alex et ses talents en matière de magie, contrairement à lui. Et ici il est mis à l’honneur, d’une certaine manière ce qui n’est pas pour me déplaire car après tout, les jumeaux sont sensés être sur un pied d’égalité. En ce qui concerne les personnages secondaires, on les voit un petit peu moins (Rouge, Boucle d’Or, etc.) mais sont toujours présents lorsqu’on a besoin d’eux et je les aime toujours autant. Rouge est un phénomène quand même, elle m’aura bien fait rire avec ses réflexions…

En bref, L’Odyssée imaginaire est un 5e tome à la hauteur des précédents, j’ai adoré replonger dans Le Pays des contes même s’il ne ressemble plus vraiment à ce qu’on a pu connaître dans les premiers tomes… La situation est vraiment critique, on se rapproche un peu plus du dénouement et ça se sent. La guerre est déclarée et tous les coups sont permis pour parvenir à ses fins. Chris Colfer a une imagination débordante, même si ici, je pourrai lui reprocher une intrigue un peu trop similaire au tome précédent mais ce n’est pas gênant car on apprend tout de même de nouvelles choses. Bref, c’est du bon, il faut lire cette saga qui est merveilleuse et nous fera voyager, vivre un tas d’aventure et ressentir de fortes émotions. A lire de toute urgence !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé