Rien qu’on puisse regretter de H. Roy (Les Els 1)

Quatrième de couverture

«  Je cours. Plus vite que jamais. Mes pulsations cardiaques sont des percussions frénétiques qui rythment ma cavalcade. L’air me brûle les narines, m’enflamme la gorge. J’ai froid, j’ai peur, j’ignore où je vais. Fuir, c’est tout ce qui m’importe. »
Connor a 18 ans, elle vit avec son père à Eden Lake, une petite ville des Adirondacks et, en dehors du fait que son meilleur ami a subitement pris ses distances, elle mène une existence plutôt tranquille.
Le jour où sa tante débarque, les choses se compliquent. Car les cauchemars qui assaillent Connor depuis quelques temps pourraient bien devenir réalité…

Mon avis

Rien qu’on puisse regretter est le premier tome des Els. Un livre dont j’entends parler depuis longtemps et dont j’étais curieuse de découvrir l’histoire. Je dois dire que c’est un premier tome qui met l’eau à la bouche. C’est avant tout un livre introducteur, même s’il se passe des choses, on n’en voit ici que les prémices. Cela reste assez tranquille dans l’ensemble, donc je suis curieuse de voir ce que la suite peut donner parce que l’univers est intriguant.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir à quoi s’attendre et puis dans ces cas-là, mieux vaut se laisser emporter par l’auteur qui nous dévoile petit à petit son univers et la nouvelle vie de Connor…

L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre facilement dans l’histoire. Les pages défilent assez rapidement sans qu’on ne s’en rende compte et très rapidement le livre était lu. Donc c’est plutôt une bonne chose, c’est une écriture assez simple mais efficace dans le genre, à l’image de ce premier tome pour l’instant.

L’intrigue est bonne et bien menée, il y a suffisamment d’éléments pour passer un bon moment et avoir une vie d’ensemble de la situation. L’action arrive petit à petit pour monter crescendo jusqu’à la fin. Les révélations sont tout de même nombreuses pour Connor qui voit sa vie bouleverser à jamais car elle doit faire face à des révélations qui remettent en cause tout ce qu’elle croyait jusqu’à présent. Sans compter le fait qu’Evann bat le chaud et le froid avec elle ce qui ne l’aide pas vraiment…

Après cela reste un premier tome introducteur, donc on n’a pas encore de la grosse action mais il faut bien que tout cela se mette en place. On entrevoit ici un univers, une situation et des personnages, ce qui est déjà très bien pour un premier tome. Donc j’attends d’en voir plus pour me prononcer sur cette saga mais pour le moment elle m’intrigue et j’ai envie d’en savoir plus pour me faire une meilleure idée.

Le seul bémol pour moi au niveau de l’intrigue c’est le triangle amoureux. Il faut arrêter avec les triangles amoureux parce que ça peut être très rapidement casse gueule. Il y a toujours des gens qui préfèrent l’un des deux gars donc c’est compliqué quand après l’auteur choisit qui est LE gars au final. Je ne suis pas très friande de ce principe et là je dois dire que bon, il n’y a pas photo, on sait à quoi s’en tenir et le fait que Connor soit sur deux plans en même temps, ça m’a un peu fait grincer des dents.

Quant à l’univers je dois dire qu’il m’intrigue bien. L’auteur use de différentes mythologies, même si elle les renomme à sa manière pour créer ses personnages et la partie fantastique du récit. Je dois dire que c’est intéressant et j’ai hâte d’en savoir plus parce qu’on entrevoit ici un certain nombre de choses et j’avoue que cela m’intrigue beaucoup. En tout cas, il y a une certaine atmosphère, on sent bien le danger qui devient de plus en plus imminent mais Connor est loin d’être prête pour y faire face… et pourtant, la chasse est ouverte !

En ce qui concerne les personnages, je dois dire qu’ils sont plutôt intéressants. Mais là encore j’en attends un petit peu plus car je suis certaine que l’auteur est loin de nous avoir tout dévoilé. Donc j’attends de voir mais ils sont plutôt attachants. La pauvre Connor se retrouve au cœur d’intrigues dont elle n’imaginait même pas l’existence et le fait de devoir côtoyer certaines personnes n’aident vraiment pas. Evann est vraiment particulier mais il est intéressant et j’ai hâte d’en apprendre plus sur lui parce qu’au vue des révélations finales, je dois avouer qu’il m’intrigue beaucoup !

En bref, Rien qu’on puisse regretter est un premier tome intéressant qui m’aura rendu curieuse. L’univers est prometteur, même si pour le moment on n’en voit ici que les prémices mais cela a suffit pour me donner envie de lire la suite. Ce n’est pas un gros coup de cœur, cela reste agréable à lire et l’intrigue est plutôt bien faite, de même pour les personnages. Mais j’attends de voir ce que la suite peut donner car il y a des éléments intéressants donc affaire à suivre !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)