Ad Astra vol.7 de Mihachi Kagano

Quatrième de couverture

La perte de son futur beau-père et de son meilleur ami a réveillé l’ambition qui dormait en Scipion… Pour qu’un massacre de l’ampleur de la bataille de Cannes ne frappe plus jamais la République, il est désormais prêt à tous les sacrifices ! Seulement, pour monter en grade, il lui faut composer avec le général Marcellus, son nouveau supérieur hiérarchique. Or, l’homme ne semble guerre apprécier les méthodes du jeune Romain…
De son côté, Hannibal n’a pas le loisir de savourer sa victoire : Maharbal lui reproche déjà de ne pas marcher sur Rome immédiatement, en profitant du désarroi du camp adverse pour conquérir la cité. Car le vent pourrait bien tourner… Isolé loin de sa patrie avec un contingent de Gaulois têtus, entouré de cités hostiles, le Carthaginois a toujours l’avantage, mais pour combien de temps ?
Bravoure, complots et stratégie… Plongez au cœur des batailles qui opposèrent les légendaires Hannibal et Scipion !

Mon avis

Voilà des mois que j’ai lu ce 7e tome d’Ad Astra et je n’avais pas eu le temps et ensuite le courage d’écrire cette chronique. Mais étant donné que les tomes 10 et bientôt 11 vont rejoindre ma PAL, il était temps que la chronique apparaisse histoire que tous les livres soient présentés sur le blog. C’est donc avec mon courage à deux mois, 5 mois après leur lecture que je fais cet avis. Donc ne vous étonnez pas s’il est court, le temps a passé depuis la lecture.

Il n’empêche que j’aime beaucoup cette série, sinon je ne la continuerai pas à quasi une dizaine de livres lus. C’est vraiment prenant et à chaque fois l’auteur nous entraîne dans son histoire en un rien de temps. Il arrive à nous tenir en haleine, après on sait à quoi s’attendre, c’est une guerre ouverte avec son lot de stratégie pour faire plier l’ennemi. J’adore ça !

On continue de voir l’ampleur de l’intelligence de Scipion ou encore Hannibal. Chacun essaye de faire plier l’autre. Si Hannibal n’avait aucun scrupule jusqu’à présent, ce n’était pas le cas de Scipion mais il va devoir revoir ses méthodes car avec le général Marcellus, Rome risque de tomber tout droit dans un nouveau piège tendu par Hannibal. A moins que Scipion fasse en sorte de déjouer ses plans.

En bref, ce 7e tome d’Ad Astra est très bon, certains éléments se mettent en place et les personnages se dévoilent encore et toujours un peu plus. Les personnages sont intéressants, deux grands stratèges qui s’affrontent c’est un vrai régal. La guerre fait rage et des ravages et cela ne risque pas de s’arranger dans les tomes à venir…

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]