Kasane, La voleuse de visage, tome 1 de Daruma Matsuura

Quatrième de couverture

Kasane est une fillette au visage repoussant, presque difforme, régulièrement moquée et maltraitée par ses camarades de classe. Sa mère, actrice de premier plan célèbre pour son immense beauté, lui a laissé pour seul souvenir un tube de rouge à lèvres, et une consigne mystérieuse : « Si un jour ta vie devient trop insupportable, maquille tes lèvres, approche l’objet de ta convoitise, et embrasse-le. »
Quand au bord du désespoir, Kasane s’exécute, elle fait une découverte incroyable : le rouge à lèvres légué par sa mère lui permet de s’approprier le visage de ses victimes ! À la fois malédiction et bénédiction, cet héritage va offrir à la jeune femme un avenir auquel elle n’osait rêver jusqu’alors…

Mon avis

Oh mon dieu, Melisande commence une nouvelle série de mangas ! Ce jour est à marquer dans les agendas ! Oui, pour ceux qui me connaissent, le manga n’est vraiment pas mon genre de prédilection puisque je ne suis pas grande fan des dessins, du moins d’un certain type de dessins (comme ceux de One Piece par exemple…). Mais j’ai fini par me lancer dans les Cesare puis les Ad Astra, parce que graphiquement, il faut avouer que c’est beau et bien exécuté. Et les histoires au top, vous remarquerez que je reste dans l’Historique.

Mais si je me lance dans Kasane La voleuse de visage c’est grâce au roman : Izana La voleuse de visage que j’ai pu lire il y a quelques jours. Un pitch très intéressant mais un roman qui n’a pas été tout à fait à la hauteur de mes attentes. Cependant, l’univers et les personnages m’ayant beaucoup plu, je voulais tester le manga et voir ce que ça donnait (d’autant que les avis étaient très bons dessus) et je dois dire que je ne suis pas déçue. Ce premier tome est très convaincant et me donne envie de continuer la série pour voir si cela se maintient et s’améliore au fil du temps. D’ailleurs, les tomes 2 et 3 m’attendent déjà dans ma PAL.

Bref, tout ça pour dire que le roman, qui raconte l’histoire de la mère de Kasane (Izana) m’avait suffisamment intrigué pour me lancer dans le manga sur la fille. Comme quoi, ne jamais dire jamais à un genre littéraire, on peut s’y lancer sans s’en rendre compte. Ce premier tome de Kasane est vraiment intéressant mais de quoi cela parle ?

Kasane est une jeune fille laide, méprisée, moquée par les autres élèves, c’est difficile à vivre pour la jeune fille qui essaye de s’intégrer autant que possible. Surtout depuis le décès de sa mère qui l’aimait plus que tout. Kasane est envieuse, elle jalouse la beauté des autres dont la vie est beaucoup plus simple. Du moins c’est ce qu’elle pense… Jusqu’au jour où elle utilise un rouge à lèvres légué par sa mère avec un tel message : « Si un jour ta vie devient trop insupportable, maquille tes lèvres, approche l’objet de ta convoitise, et embrasse-le. ». Lorsqu’elle utilise le fameux rouge à lèvres, Kasane va se rendre compte qu’elle peut voler le visage de la personne, s’offre ainsi beaucoup de possibilités de la jeune fille grâce à ce cadeau. Comment va-t-elle en faire usage ?

Et vous, quel usage en feriez-vous ?

L’intrigue est bonne et bien menée, on voit dès les premières pages le harcèlement que subit Kasane, les désillusions quant à sa place au sein de la classe et de la troupe de théâtre dont elle fait partie. Une mauvaise blague qui risque de lui coûter beaucoup mais grâce au rouge à lèvres de sa mère, les choses pourraient bien changer pour la jeune fille.

Les dessins sont bien exécutés, c’est assez détaillé, un graphisme qui me plaît assez. Le visage de Kasane est souvent en partie masqué, elle se cache derrière ses cheveux et la mangaka utilise des stratagèmes pour qu’on ne la voie pas directement lorsqu’elle est laide.

Kasane est une jeune fille qui souffre, qui est rejetée et qui a envie que les choses changent, de se faire acceptée. Mais elle a conscience qu’elle ne peut pas l’être en l’état ce qui va la pousser à faire certains choix. On voit une vraie évolution dès ce premier tome, elle devient plus assurée et confiante lorsqu’elle change de visage.

Ce « don » peut être vu comme une monstruosité et que Kasane est un personnage méprisable, mais il est difficile de la juger et de la considérer ainsi quand on voit la manière dont elle est traitée. Car lorsqu’elle change de visage, elle apparaît comme lumineuse, talentueuse, ce qu’on n’aurait jamais pu lui dire si elle avait gardé ses traits de naissance…

J’avoue avoir eu mal au cœur pour elle, de la voir ainsi méprisée et il est vrai que de l’autre côté, je me dis que ses actes vont forcément avoir de lourdes conséquences. Qu’elle ne choisit pas la bonne solution. On en vient à ce qui arrive parfois quand des personnes sont harcelées, elles deviennent bourreau… Mais en même temps, qui peut lui en vouloir d’user d’un pouvoir qui peut lui donner tout ce dont elle rêve ?

Tous les fantasmes doivent-ils être nécessairement réalisés ou ne doivent-ils rester que des fantasmes ?

Voici la question philosophique du jour, vous avez 4 heures !

En bref, ce premier tome de Kasane La voleuse de visage est convaincant. J’ai beaucoup aimé retrouvé l’univers que j’avais pu découvrir dans Izana La voleuse de visage, qui m’avait donné de bonne base pour appréhender ce manga. Les personnages sont intéressants, notamment Kasane qui est touchante et on ne veut que son bonheur mais on se doute en même temps que tout cela risque de mal se terminer à un moment donné… Que ce n’est pas sans conséquence.

NB : Comme je le pensais, Izana est un préquelle qu’il vaut mieux lire en lien avec le manga que le considérer comme un roman unique, car il ne se suffit pas à lui-même. Mais grâce à ce roman, je peux comprendre certaines choses et aussi revoir des personnages que j’avais pu rencontrer auparavant. Affaire à suivre en ce qui concerne le manga, je suis curieuse de voir comment la vie de Kasane va changer maintenant…


Pour ceux qui me connaissent, le manga
n'est pas mon genre de prédilection

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Les Flammes du destin de Sarah Raughley (The Effigies 1)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul