Mes premiers pas en VO



Alors voilà, suite à une conversation avec Emilie du blog Instant-Littéraire, je me suis dit que ça pouvait être pas mal de faire un article sur les premières lectures en VO. De plus de en plus de gens s’y mettent (pour différentes raisons qui leur est propre) pour ma part, c’était avant tout pour progresser dans la langue (l’anglais pour le moment) parce que je trouve ça bien plus efficace que mes cours de licence, etc. et aussi pour pouvoir lire certains livres qui ne me sont pas accessibles (séries non traduites en France et qui me font vraiment de l’œil, ou séries arrêtées fautes de vente).

Du coup, j’ai demandé sur Facebook si un tel article où je donnais mes conseils, avis sur la question, vu que moi-même je me suis lancée dans l’aventure, je me suis dis que ça pouvait être utile à d’autres, surtout qu’en général les gens – comme Emilie – avant de se lancer dans leur lecture, demande des petits conseils, par-ci, par-là. L’idée vous ayant plu, voilà le fameux article.

Evidemment c’est à prendre comme ça, je ne prétends pas avoir parole d’or, ni d’être experte en la matière, etc. c’est juste ce que j’ai constaté, ce que j’ai entre autre vécu, comment je procède et je trouve que ça me réussit plutôt bien quand on voit que maintenant je suis capable de lire un livre de 300/400 pages en moins de 2 jours alors qu’avant il me fallait des semaines… (1 mois minimum, tout en lisant en VF en parallèle, ce que je ne fais plus).

Bon, je vais arrêter de raconter ma vie, etc. et vais commencer par quelques petits conseils pratiques avant de répondre à quelques questions qu’Emilie m’a posées durant notre conversation (où je lui donnais des petits conseils par-ci, par-là). Si vous en avez d’autres (ou des remarques à faire sur mon article), n’hésitez pas à laisser un commentaire à l’article ou bien sous l’affichage du lien sur Facebook pour que je les rajoute par la suite et y réponde. Ça pourra toujours en intéresser d’autres plus tard et être utile.

*-*-*

A mon sens, le but de lire en VO c’est avant tout de progresser dans la langue qu’on lit, et pour cela il y a quelques « étapes » dirons-nous pour parvenir à lire un roman en entier en anglais (et vous pourrez par la suite vous en vanter et plus vous lirez dans la langue et plus vous verrez une évolution, si si je vous assure !).

Le premier conseil c’est de choisir déjà un livre simple : de la jeunesse / young adult parce que l’écriture est adaptée pour un public jeune du coup pour l’apprentissage, c’est ce qu’il y a de mieux. Et aussi un nombre limité de pages. Pour ma part je me limite en général à un maximum de 400 pages, parce que lorsqu’un livre est trop long, on peut se lasser / décourager, etc.

Le gros problème lors d’une lecture en langue étrangère c’est de se décourager, d’abandonner pour x ou y raison (ce qu’il faut éviter évidemment). Je pense que la première cause de découragement vient du fait qu’on ne comprend pas tout ce qu’on lit et qu’il faut donc regarder toutes les deux secondes dans le dictionnaire pour rechercher les mots qu’on ne connaît pas. ERREUR !

Mon deuxième conseil c’est qu’il faut avancer quoi qu'il arrive et regarder le moins possible dans le dictionnaire, si l’on veut que ça soit vraiment efficace (sauf si vraiment on ne comprend rien à ce qu’on lit, il faut savoir faire la part des choses). Si vous vous arrêtez au moindre détail, je pense que c’est foutu et vous allez abandonner (ce qui ne sert donc à rien). La recherche dans le dictionnaire doit donc intervenir que si vraiment vous voyez qu’un élément vous échappe quand vous passez d’une action à une autre et que vous remarquer « un trou » dans votre compréhension. Là évidemment vous regarder pour le combler. Après la grosse erreur qu’on peut faire en lisant en VO c’est de vouloir tout traduire (que ça soit dans sa tête ou par la recherche des mots dans le dictionnaire, et là j’en viens à mon troisième conseil.

Mon troisième conseil c’est ne pas traduire en français dans sa tête mais tenter de penser en anglais. Plus facile à dire qu’à faire je sais, mais ça aidera beaucoup je pense si vous faites ça. L’anglais est assez imagé comme langue et il y a beaucoup de choses non traduisible en français (Wicked lovely – le premier tome d’une série de Melissa Marr – est je trouve un exemple parfait, en anglais : wicked c’est quelque chose de dangereux, lovely : l’amour, et techniquement, amoureusement si on le prend comme adverbe. Il en convient que si on ne développe pas un peu, ça ne veut pas dire grand-chose en français et ça perd de son image qui est bien présent en anglais). Et le risque aussi qu’on peut avoir c’est de vouloir traduire mot à mot, ce qui est à exclure : vos profs ont dû vous le dire depuis au moins la classe de 6e au collège). J’ai mis du temps avant d’arrêter de traduire (et encore parfois il m’arrive de le faire même si c’est moins fréquent) parce que ça empêche d’être totalement dans le livre et surtout d’apprécier la langue dans laquelle on la lit. Là encore, ça peut décourager parce qu’en traduisant on peut se rendre compte que ça n’est pas parfait (et oui, la traduction est un vrai métier difficile, preuve, j’ai beau lire en anglais, je suis incapable de traduire correctement, bref.).

Et enfin ce qu’il importe vraiment et qu’il faut retenir (quatrième conseil) : Ce qui compte c’est de comprendre grâce au contexte et de laisser de côté les petits détails parce que de toute façon, les détails (souvent des descriptions de lieux, vêtements, etc.) sont oubliés dans les semaines à venir (c’est la même chose en français). On retient facilement l’intrigue mais pas tous les petits éléments, pour cela il faut plusieurs lectures et de manière attentive.

Après ces quelques conseils de mon cru, voilà toute sorte de questions que m’a posé Emilie, qui je pense pourront également vous aider à mieux appréhender la lecture en VO.

QUESTION : « Je pensais lire un chapitre par jour (ou plus si je comprends bien) au départ en tout cas. Y aller en douceur. »

REPONSE : C’est ce que je fais aussi pour ne pas m’abrutir, me lasser, etc. je lis au moins 1 chapitre par jour (selon la taille des chapitres, pour les Morganville vampires de Rachel Caine, vu la longueur c'était suffisant). Et petit à petit, quand on prend l’habitude du style de l’auteur, de l’histoire, etc. et surtout l’aisance dans sa lecture, on peut rallonger et en venir à lire 2 chapitres, puis 3, etc. jusqu’à lire autant qu’on veut, comme si on lisant en français (la langue maternelle quoi). Le tout c’est d’y aller doucement et progressivement pour que ça passe mieux.

QUESTION : Tu avais commencé (à lire en VO) par un livre que tu avais déjà lu (en VF) ?

REPONSE : Non, les premiers livres que j’ai lus en VO, je ne les avais pas lus en VF. Et même encore aujourd’hui, je lis d'abord en VO et après je fais une relecture VF (si j’ai le livre ou moyen de l’avoir, ce qui n’est pas toujours le cas), pas l'inverse. Mon premier livre en VO était Journald'un vampire de L.J. Smith, juste la première partie, parce que le temps que je le lise, c’était sorti en VF, ou presque, donc j’ai fini par le laisser de côté. Mais en relisant le livre (et donc la première partie que j’avais lu en VO) je me suis rendue compte que je l’avais bien comprise, même s’il me manquait des petits détails par ci par là. Mon deuxième (en entier pour le coup) c'était The Summoning : L'invocationle premier tome de Pouvoirs Obscurs de Kelley Armstrong en français. Et là aussi, constat de la relecture en VF, j’avais bien compris l’histoire.

QUESTION : Et tu avais un bon niveau déjà à la base ?

REPONSE : Non, pas du tout. Je suis assez moyenne et le L.J. Smith je l'avais lu en début de licence, je devais avoir 18/19 ans je pense, et mon niveau n'était pas top, au bac j'ai dû avoir la moyenne, mais pas au delà de 12 donc bon, je comprends mais voilà, sans plus, pas de là à lire des romans en entier et pas de là à tout comprendre non plus comme si j’étais bilingue.

QUESTION : Tu tenais un p'tit carnet avec les mots que tu ne comprenais pas ?

REPONSE : J'avoue que je ne le faisais pas souvent (essentiellement par flemme), mais pendant ma lecture de Journal d’un vampire j’avais noté quelques mots quelque part, mais bon je ne l’ai pas fait longtemps parce que ça m’énervait. Ça m’empêchait de bien lire (voir mon 2e conseil sur cette question là). Après rechercher les mots qu’on ne comprend pas permet donc de les comprendre et d’acquérir du vocabulaire donc ça n’est pas négligeable non plus. Mais quand je recherche c’est vraiment quand je bloque sur quelque chose qui me semble important. Je recherche sur internet ou dans le dico - selon si le pc est allumé / proche de moi.

QUESTION : Au bout de combien de livres tu as pu te débrouiller sans trop de difficultés et sans rechercher les mots à tout bout de champ ?

REPONSE : En fait dès le 1er j'ai fait ça parce que si je devais chercher un mot dès que je ne le comprends pas; je passerai plus de temps le nez dans le dico que dans le livre et du coup ça me soûlerait et perdrait de son intérêt. Donc dès le départ je me suis limitée à l'utilisation du dico, et pour le coup, plus tu lis, plus tu comprends certaines choses, grâce aux contextes ce qui importe le plus finalement (voir mon 4e conseil).


EDIT :

QUESTION : Emilie Instant-Littéraire : J'ai une question qui me vient maintenant que j'ai lu ton article (ça va en aider plus d'un je pense, merci), est-ce que tu as parlé en anglais avec d'autres personnes, ou regarder un film en VO ? Et si oui, as-tu réalisé que vraiment tu comprenais ce qu'on te disait alors qu'avant c'était flou ?


REPONSE : Alors non je n'ai jamais tenu de conversation avec des gens, mais comme expliqué vers la fin de l'article, j'avais dû pendant la nocturne du Louvre, expliquer aux gens (quand ils venaient) une œuvre que j'avais préparé. J'avais dû parler en anglais à certaines personnes comme ils étaient étrangers et j'ai pu me faire comprendre, donc c'est que mon niveau n'était pas si mauvais que ça (sachant que la préparation était dans ma tête, je ne me servais pas de mon support écrit et de toute façon, c’était qu’en français). 
Après je suis partie en Italie quelques jours avec une amie fin juin, ne parlant pas italien, j’ai dû parler un peu anglais (bon j’avoue j’ai surtout laissé mon amie les ¾ du temps parler) mais le peu où j’ai parlé, je me suis fait comprendre quand même. 
J’ai regardé des films en VOSTFR, parce que le souci c'est que les films ça parle trop vite pour moi et j’ai du mal à suivre. Après j'ai déjà vu des films en VO sous titré en anglais (au lycée quand il y avait eu des blocus et qu’on n’était que 4 en cours…) et là je comprends bien en général, le fait d’avoir l’écrit ça m’aide. Les gens ont un accent et un tel débit que je n’arrive pas à tout comprendre. Mais je m’améliore un peu à ce niveau là, une fois que je me suis habituée aux voix (notamment la série Lost Girl, à force d’entendre, je commençais à mieux comprendre sans les sous titres, même si je les laissais au cas où). 
Mais il est clair que je comprends quand même mieux maintenant qu'avant oui, c'est certain.

QUESTION : Isabelle A. : Que pensez-vous de ce genre de livre anglais/français ? (en montrant ce lien)

REPONSE : Bah les livres bilingues comme ça sont pratiques, ça te permet d'avoir la traduction à côté si jamais tu ne comprends vraiment pas ce que tu lis ou de te conforter et de voir si tu comprends bien.
Pour ma part je n’en ai jamais lu (ou du moins quand pour les cours j’ai de la VO et de la VF, je lis la VF pour aller plus vite). Après si je lis un livre en langue étrangère c’est avant tout pour l’étranger, donc peu probable que j'en prenne, mais je pense que ça peut être un bon plan.
Après ce que je faisais moi, quand je n’avais pas la traduction du livre à côté, je demandais à des amies. Quand j’ai lu Pouvoirs Obscurs de K. Armstrong (pas de VF dispo) ou encore Wicked Lovely et Ink Exchange de Melissa Marr (ne voulant pas la VF) j’en parlais avec des amies qui les avaient lus avant moi, (et donc forcément compris). Du coup, en discutant je voyais avec elle si je comprenais ou pas l’histoire, selon si elle se souvenait de tel ou tel passage que je leur racontais. Souvent c’était le cas, ça prouvait que je comprenais ce que je lisais.
Maintenant, notamment pour les Morganville vampires, pas besoin d'en parler j'ai le livre VF chez moi quelques temps plus tard comme je fais la collection dans les deux langues, au moins je n'embête plus mes amies mais c'était un moyen pour moi de voir si je comprenais bien.

*-*-*

Les livres que je peux conseiller. Bon, là j'avoue que je ne suis pas spécialement experte en la matière mais je vais quand même vous donner quelques titres pour vous diriger, après tout dépend de votre niveau, de ce que vous aimez lire, etc.

En young adult (YA) :

La série que je conseille à chaque fois que quelqu’un demande quoi lire en VO (anglais sous entendu) je dis : Morganville vampires de Rachel Caine : Vampire City en français (ouais la traduction laisse à désirer d’autant qu’on garde un titre anglo-saxon, bref.). L’écriture est relativement simple, c’est du young adult mais très abordables, les livres ne sont pas très longs, l’histoire est très sympathique. Et l’avantage en plus c’est que le livre existe en français, si jamais vous avez un souci, vous pouvez toujours voir dedans (le 1er tome va bientôt sortir en poche, fin janvier il me semble chez Le Livre de poche jeunesse, c’est bon à savoir hein !).




Haunting Violet d’Alyxandra Harvey, vu sur le blog de Secret Forbidden World, j’ai eu envie de le lire et après lecture de la 1ere page, ça m’avait l’air assez accessible et l’histoire avait l’air intéressante (ça a plu à SFW en tout cas ^^). Mais ne l’ayant pas encore lu, je ne pourrais pas le dire.



En jeunesse :

Sinon il paraît que Le Monde de Narnia de C.S. Lewis est simple à lire, en même temps c’est normal, c’est un livre pour enfant, du coup le niveau est accessible. Du moins c’est ce qu’on m’a dit (je les ai lus qu’en français, je ne pourrais pas le lire.









Harry Potter de J.K. Rowling est aussi un bon choix, en plus, les ¾ des gens connaissent déjà l’histoire, que ça soit par les livres en français ou bien les films. Déjà connaître la trame peut aider à lire en anglais évidemment vu qu’on connaît déjà l’histoire, on peut s’y retrouver.


EDIT DU 14 JANVIER 2013 

En fin de compte Harry Potter n'est pas forcément une bonne idée parce qu'il y a beaucoup de mots inventés qui ont été "traduit" d'une manière en France et ça ne sera pas forcément évident de mettre en relation les deux, même si on connait déjà l'histoire. Pour une 1ere lecture, mieux vaut se rabattre sur Narnia qui est bien plus adapté.

*-*-*

Après tout dépend de votre niveau, j’avoue que je ne pourrais pas vous faire une liste très longue de livres. Moi en tout cas, déjà niveau histoire je me situe par rapport à Secret Forbidden World, parfois je lui demande le niveau (mais le sien étant tellement bon qu’elle ne sait pas toujours évaluer) mais après en anglais sur Amazon ou site des auteurs on peut trouver les 1er chapitres en ligne et donc se faire une idée du contenu. D'ailleurs, voilà un article "similaire" au mien il y a quelques temps sur la lecture en anglais où elle donne également des conseils.

Et sinon, si vous avez vraiment peur de vous lancer dans la lecture d’un livre en VO directement, il existe par exemple chez les éditions Talents Hauts, une collection bilingue : Dual Book et Dual Book + où le premier chapitre est en français, le deuxième en anglais et ainsi de suite, sans aucune traduction. Il existe différent niveau afin de s’entraîner, pour les enfants jusqu’à un niveau accessible à des adolescents. Pour en avoir lu un (chronique ici) c’est tout à fait faisable à lire et en plus ce livre là était vraiment sympa.

Il y a par exemple en "fantastique" ce livre à paraître en septembre 2013 : My love, mon vampire de Manu Causse, qui est vraiment super pour l'avoir lu en "avant-première" et qui propose là encore un chapitre en français et un chapitre en anglais.


Alicia, jeune vampire de seulement 480 ans, doit désormais tuer des humains pour se nourrir. On lui désigne sa proie, Baptiste, le jeune rugbyman plein de vie dont elle est malencontreusement tombée amoureuse. Celui-ci, très attiré par sa mystérieuse voisine, apprend qu'il est né chasseur de vampires et doit liquider la belle Alicia sans délai. 






Mais en tout cas, une chose est claire, si vous vous tenez à lire en anglais, plus ou moins régulièrement, etc. vous allez voir que vous faites des progrès dans la langue. Moi, en tout cas je l'ai vu et je vais vous faire un petit listing que vous voyez (en gardant en mémoire que mon niveau était moyen quand même) :

Ma première lecture, je ne l’ai lu que de moitié (Journal d’un vampire) maintenant je lis des romans en entier (toujours entre 300 et 400 pages en moyenne). Avant je mettais au moins un mois (et parce que je lisais en VF en parallèle pour ne pas me lasser de la VO mais je me suis rendue compte que ça me dérangeait plutôt qu’autre chose) donc plus de VF pour faire passer la pilule.

Après j’ai mis une semaine pour lire un livre, pour enfin parvenir à 4 jours, et maintenant (du moins avec les Morganville Vampires, pas sûre que ça soit pareil avec tous les livres, plus le niveau de langue est difficile et plus je suis lente à ma lecture, mais ça c’est normal) eh bien je mets moins de 2 jours (et encore, parce que je les fais traîner ceux là).

Mais voilà, le constat est là, je peux lire des livres en quelques jours et les lire en entier alors qu’avant ça n’était pas le cas. En plus, je comprends davantage de choses et je lis plus vite, c’est un plus non négligeable je trouve !

Il ne me reste qu’à vous souhaitez bonne lecture !

Commentaires

  1. Je lis aussi en anglais, mais surtout par période. Quand j'ai commencé l'anglais, j'ai voulu me mettre à Harry Potter tout de suite. Autant dire qu'il m'a fallu des mois : je restais bloquée sur la première page, première phrase (la tournure en anglais est recherchée, et moi, toute novice, je n'en touchais pas encore une).

    Et puis, et c'est là où je voulais en venir, j'ai appliqué les conseils que tu viens d'exposer. Je suis contente d'avoir commencé si jeune, car maintenant l'anglais n'est plus vraiment un obstacle. Et ça aide énormément pour progresser, tu as plus d'intuition et de facilités pour l'écrire et le parler par la suite.

    Enfin, voilà, merci pour cet article intéressant et que je trouve pertinent ^^

    Bonnes lectures, sur ce! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi je lis en anglais de temps en temps aussi pour ne pas m'énerver parce que bon, lire en anglais et en français ça ne me demande pas la même énergie / concentration / rapidité, du coup je n'en lis pas tant que ça (que 3 l'année dernière, c'était pathétique, j'en voulais au moins 5)

      faut juste que je me mette un coup de pied aux fesses mais voilà comment je fais, ça me permet au moins de ne pas décrocher et d'avancer et en général je me rends compte que je comprends bien donc ça c'est génial et il est clair que ça a dû m'améliorer à différents niveaux. une année en licence j'avais dû faire un exposé oral en anglais (au Louvre en plus devant des gens qui venaient de temps à autre) bah je m'en suis pas si mal sortie que ça en anglais donc ça fait plaisir quand on constate ça

      et c'est sur que ça joue sur l'oral mais aussi l'écrit, l'un va avec l'autre

      super si tu as trouvé l'article intéressant et pertinent, je n'ai pas dit que des bêtises ^^

      Supprimer
  2. J'adore lire en anglais mais j'avoue que quand j'ai commencé j'avais déjà un bon niveau de compréhension (merci madame E. de m'avoir donné l'envie et la passion de progressé :D) du coup j'ai directement accroché même si faute de confiance en moi j'avais un peu peur de me lancer et mon premier ce fut Skeletoon Creek T1 (j'étais trop fière XD).
    En tout cas tu donnes de bons conseils :D Par contre personnellement je suis pas tellement d'accord pour HP, quand on est en cours on apprend pas le vocabulaire de chaudron, balais, baguette magique et tout ça donc ça peut être un frein, je pense que ce devrait être genre une 3ème lecture en anglais tu vois ? Après, c'est l'envie des gens évidemment ^^
    Après assez facile à lire mais pas trop : le livre que je t'ai offert, très rapide à rentrer dans l'univers et style joli et pas des masses compliqué ^^ & promis 2013 sera l'année où je lirai le premier tome de Morganville ^^
    Kisouille ma Ali ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que pour Harry Potter comme il y a beaucoup de jeu de mot qui ont été traduit chez nous, pas forcément évident, mais comme les 3/4 des gens connaissent déjà l'histoire et les gens, etc. ça peut aider à la compréhension

      vi tu as intérêt à lire Morganville, aucune excuse tu l'as en plus !

      Supprimer
  3. On m'a dit que les livres de Simone Elkeles étaient bien pour commencer a lire en vo mais j'ai toujours pas eu le courage d'essayer car je suis nulle en anglais. Je ne penses pas avoir d'assez bonnes bases pour m'y mettre, même si j'aimerais apprendre a lire en anglais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. n'ayant jamais lu Simones Elkeles (que ça soit VO ou VF je ne pourrais pas te dire là)

      faut commencer par de petits livres, pour les enfants s'il le faut, ça peut aider à progresser et plus ça va, plus tu montes le niveau (les livres bilingues comme chez Talents Hauts peuvent être un bon début)

      Supprimer
  4. Ton article est vraiment bien fait et plein de bon sens ! Il va en aider plus d'un.
    Récemment, j'ai lu mon premier livre tout en anglais : Obsidian. Au début, j'essayais de traduire tous les mots que je ne connaissais pas, et puis je me suis rendue compte que ça ne servait à rien parce que je comprenais la trame principale de l'histoire et les dialogues entre les personnages. Au final : j'ai tout compris même si je ne suis pas bilingue ! Et puis c'est bizarre car il y a des phrases dont je comprenais le sens, mais que je n'arrivais pas à m'expliquer en français lol
    En tout cas, merci pour les conseils lecture : je crois que je vais me lancer dans les Morganville Vampires si c'est accessible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup :)

      non tout traduire ça ne sert à rien parce que tu ne comprends pas forcément si tu n'es pas un bon traducteur en plus parfois il y a des expressions pas vraiment traduisible chez nous, ou il faut les connaître, donc ça devient vraiment plus dur et compliqué quoi.

      mais le tout c'est de comprendre l'histoire, c'est ce qui importe donc dès que tu comprends, c'est bon ! ^^ et oui pareil parfois il y a des phrases, je les comprends très bien, mais je serai incapable de traduire ça dans un français correct. je vois ce que ça veut dire mais je ne saurai pas l'expliquer ^^

      les morganville sont très accessible, sincèrement et à mesure qu'on se familiarise avec l'univers ça roule tout seul au bout d'un moment. et comme la série est longue on peut s'y faire très rapidement

      Supprimer
  5. je penses que c'est fichu je comprend rien a ce qui est écrit dans ton lien Glass Houses 1er chapitre en vo :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans ce cas là, regarde les livres de chez Talents Hauts, il n'y a pas de traduction française (dans les chapitres anglais) mais à la fin il me semble il y a quelques mots de vocabulaire et surtout c'est pour des ados, voire plus jeunes selon si c'est des Dual Book ou Dual book + (2e étant plus "compliqué car pour les ados.

      avec le contexte de l'histoire, tu peux comprendre ce qui se passe et comme le niveau est pour des enfants, ça serait peut être plus accessible

      Supprimer
    2. de rien :)

      et sinon comme tu l'as montré, des livres bilingues avec d'un côté la VO et de l'autre la VF, ça peut aider aussi

      Supprimer
    3. salut, tu as réussi a me convaincre. Je viens de commander un Dual Book, j'aime bien l'idée que 1 chapitre sur 2 soit en français et l'autre en anglais. Il s'agit du livre "Melting potes : De l'une à l'autre langue" mais rien ne garantit que j'arrive a le lire mais au moins je vais tenter. Merci pour ta patience

      Supprimer
    4. oui DUAL c'est : De l'une à l'autre langue, c'est un acronyme ^^

      bah déjà d'avoir que la moitié en langue étrangère ça permet d'y aller en douceur et de se rassurer parce que la moitié est en français.

      moi j'ai lu : A perfect wedding (ou presque) et il était vraiment très bien :D

      et de rien, je suis là pour ça aussi :)

      Supprimer
  6. J'aurais du y aller en douceur comme toi mais, perso je m'y suis plongé d'un coup. >_< La raison pour laquelle j'ai commencé à lire en VO c'est surtout pour le prix des livres (beaucoup beaucoup moins cher qu'en français). J'avais déjà une bonne base par contre (merci aux séries télés que j'écoutais en anglais avec sous titres en anglais, puis sans sous titres ..)
    En tout cas je suis d'accord avec toi, au début on est porté à vérifier chaque petit mot dans le dicco, et un moment donné on se tanne et on se dit ''bah.. je vais comprendre avec le contexte'', et plus ça va, moins c'est demandant de lire en anglais.

    Et pour encourager ceux et celles qui n'ont aucune base.. personnellement j'ai toujours été sur le point de couler mes cours d'anglais à l'école. Je ne comprenait absolument rien!! Et maintenant je ne vois aucune différence entre lire en anglais et en français. ^^ Courage, vous êtes capable! ^^

    Article très intéressant. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que c'est 3 fois plus rentable de lire en VO que de lire en VF, c'est sûr, c'est souvent moitié prix par rapport à chez nous, voire moins encore pour certains livres...

      tout le monde est capable de lire en anglais, faut juste y aller à son rythme, petit à petit et c'est faisable. preuve, je suis moyenne et pourtant j'arrive à lire des romans en anglais, et à les finir en quelques jours

      Supprimer
  7. Bonjour ! Alors pour ma petite expérience perso, la première fois que j'ai testé la lecture en VO, c'était avec le dernier tome d'Harry Potter (pas la patience d'attendre la sortie VF !). J'avais abandonné à la moitié, je ratais trop de choses. Ce qu'on apprend à l'école, et même à l'université, ne suffit pas généralement pour savoir lire en anglais. Je n'avais plus pensé à lire en anglais jusqu'à il y a quelques mois. J'ai repris le Harry Potter que je connais par coeur, et évidemment c'est allé tout seul. Alors j'ai acheté plein de livres en anglais quand je suis allée en Ecosse, et je me suis lancée avec un livre de Charlotte Brontë. Il ne fait que 250 pages, mais c'est écrit tout petit et surtout c'est une langue très soutenue. Pourtant, j'ai quasiment tout compris, et n'ai jamais ouvert mon dictionnaire pendant que je lisais. C'est la pire des choses à faire, on se croit à l'école, on se dégoûte et on s'énerve. Il y a quelques mots qui revenaient souvent et que je cernais mal, et j'ai regardé à un autre moment, quand je n'étais pas dans ma lecture, et j'ai appris du vocabulaire, mais on en apprend beaucoup aussi juste en déduisant le sens des mots du contexte. Après l'avoir fini, je me suis dit mais mince alors, depuis quand je suis si bonne en anglais ? La réponse est toute simple : depuis que je regarde tous les films et toutes les séries en VO. Au ciné, je n'y vais que si c'est en VO ou presque, et je suis énormément de séries américaines et anglaises. Oui au début les sous-titres français sont indispensables, puis on s'habitue aux accents, à la prononciation, on apprend du vocabulaire. Après je suis passée aux sous-titres anglais. Maintenant, je regarde quelquefois sans sous-titres du tout (quand je ne les trouve pas ou que j'ai la flemme de les chercher...) Sans compter que les voix originales sont bien souvent meilleures que les VF, et le film n'en est que meilleur ! Ecouter les paroles des chansons en anglais peut aider beaucoup aussi. Quand j'adore une chanson, je l'écoute une fois en jetant un oeil aux paroles. Et hop, du nouveau vocabulaire !
    Bref, je pense qu'avant d'être capable de lire en anglais, il faut être familiarisé avec la langue par les films. En tout cas c'est ça qui m'a beaucoup aidée.

    Bonne idée cet article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non, les langues sont en général assez mal enseigné et ne permets pas de savoir bien lire et comprendre en anglais si la personne n'a pas déjà une certaine affinité avec la langue, etc. du coup c'est assez compliqué alors qu'on voit clairement que de nos jours si on n'est pas bilingue c'est compliqué quoi...

      c'est clair que de regarder des séries en VO aident beaucoup (et il est vrai que souvent c'est meilleur qu'avec un doublage VF ^^) et beaucoup de gens apprennent l'anglais comme ça d'une certaine manière (l'effet inverse existe aussi, j'ai une amie qui a appris le français en regardant des séries françaises ^^) comme quoi rien de mieux que ça parce que ça habitue à l'accent (le vrai, que ça soit des anglais ou des américains, américains étant souvent plus compréhensible), et avec les sous titres au moins on prend le temps de lire et donc comprendre ce qu'ils disent et on acquiert forcément du vocabulaire à force. mais ça se fait sur le long terme, on ne peut pas le faire en 5minutes mais je pense avoir appris davantage en lisant en anglais qu'en ayant mes cours à la fac...

      Supprimer
  8. Merci pour ton article qui me pousse à me lancer dans la VO. J'ai suivi des cours intensifs en anglais fin de l'année dernière et je sais que mnt je dois vraiment l'entretenir en continuant à regarder des films en VO, idem avec les séries...
    Je sens que je vais aller acheter quelque livres en VO en seconde main pour essayer !

    Par contre, pour mon mémoire de Master, j'ai lu énormément d'articles et de livres en anglais et effectivement, notre gros problèmes à tous (copains/copines et moi compris), c'est qu'on se tue à chercher tous les mots et à traduire dans sa tête, chose à ne pas faire.Non seulement, c'est chi***, on se lasse vite et ça prend un temps de dingue. Comme tu le dis si bien, il faut comprendre le sens général et pousser la recherche seulement si on ne comprends pas du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien :) et oui une langue ça se perd si on ne l'entretient pas, donc regarder des séries ou lire en VO peut aider à ça, et comme pour le français, on acquiert à mesure du vocabulaire, donc une meilleure compréhension plus on s'exerce.

      oui souvent on veut tout comprendre comme si on était bilingue, du coup recherche des mots et traduction etc. sauf que ça ne sert pas à grand chose, c'est une perte de temps, c'est fatiguant et on n'avance pas des masses alors que si on lit en anglais et qu'on tente de comprendre par le contexte, ça va tout de suite mieux en général et oui si tu ne comprends vraiment rien, tu recherches dans le dico le vocabulaire, évidemment ^^

      mais contente si ça peut te motiver à t'y mettre en tout cas :)

      Supprimer
    2. Les cours se sont finis il y a 20 jours et je sens que je dois m'y remettre =p et comme j'ai des tas de films et de séries à regarder c'est l'occasion ^0^
      Mon grand problème, c'est justement le vocabulaire. A défaut de pourvoir parler anglais avec un anglophone, les films et séries compensent bien et permettre en contexte et avec les "images" de comprendre le sens général. Sans parler du fait que ça nous "crée" une oreille.
      Maintenant, je pense que lire en VO permet encore plus d'acquérir du vocabulaire.
      Je suis vraiment motivée ^0^, ça fait partie de mes bonnes résolutions 2013 =D

      Supprimer
    3. les séries ou la lecture permet d'acquérir du vocabulaire, c'est certain :)

      bah moi je vais tenter de lire un max de VO possible parce que bon j'ai plein de livres intéressants et en plus, ça ne pourra que m'aider donc ^^ bon courage pour toi alors :)

      Supprimer
    4. Je pense que je vais faire pareil. C'est juste le fait de se lancer mais après je pense que ça devrait aller ;-)

      Bon courage à toi aussi =)

      Supprimer
    5. après faut se faire des petits challenge, moi j'ai dit que je lirai 5 livres en VO cette année et je vais tâcher de m'y tenir (j'étais à 3 l'année dernière, c"'était déjà bien ^^)

      Supprimer
    6. Les challenges sont une bonne idée ! On est plusieurs et on se motive et ça reste ludique =D

      Supprimer
    7. voilà, moi je le fais, je me suis donné 5 livres à lire en VO dans l'année (dans l'onglet défi littéraire j'ai une petit icone pour le noter ^^)

      Supprimer
  9. Moi ,je préfére traduire le bouquin moi-même . Les profs nous recommandent comme toi d'aller dans le dictionnaire que si on y arrive vraiment pas, mais en traduisant entiérement le bouquin ,comme je réécris tout (même si ça prend du temps - pour cette raison, je lis surtout en VO que pendant les grandes vacances), Je retiens mieux.

    Mais du coup, en traduisant vraiment (et en réécrivant les traductions), je retiens mieux pas mal de mots, et je remarque que j'utilise de moins en moins le dico quand je lis pour les cours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi je suis une quiche en traduction donc je ne pourrais pas le faire et puis si j'arrive à lire le bouquin en anglais, je ne m'embêterai pas à traduire en français (j'ai un gros côté flemmard oui) et c'est sûr que lire dans sa langue maternelle et en langue étrangère la compréhension n'est pas la même et il est certain qu'on retient mieux en français mais je trouve que c'est un bon exercice de lire en VO, parce qu'avant c'était pareil, j'avais la sensation de ne pas vraiment comprendre ni de retenir ce que je lisais et finalement lorsque je relisais les livres en VF ou bien en les racontant à des amies, je me suis rendu compte que finalement je retenais pas mal de choses, comme si je l'avais lu dans ma langue maternelle, donc ça c'est cool

      le tout c'est de progresser, quelque soit la méthode. moi dans cet article j'ai donné quelques conseils pour commencer à lire en VO, c'est ce que j'ai fait en tout cas et aujourd'hui je vois que ça me réussit pas trop mal (sachant que je ne lis pas tant que ça en VO et surtout pas depuis très très longtemps, donc je suis plutôt contente du résultat).

      Supprimer
  10. Ton article est vraiment bon ! :) Mais attention, Hauting Violet n'est vraiment pas si simple ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ne l'ayant pas lu, je ne peux pas trop dire, moi en tout cas le début que j'avais lu, j'avais plutôt bien compris (après j'ai mis un lien vers le début du livre, les gens verront tout seul s'ils comprennent ou pas) ça dépend du niveau de chacun et là, je ne peux pas juger

      bon tant mieux si l'article est bien :)

      Supprimer
  11. Ça fait des années que je lis en VO, j'ai commencé gentiment et je suis tout à fait d'accord avec tes conseils. Je me cantonne encore actuellement à des lectures assez faciles (young adult, urban fantasy, chick-lit etc...) ça me permet de lire aussi vite qu'en VF. J'ai lu 33 livres VO (un tiers de mes lectures) en 2012 et je me tourne de plus en plus vers l'anglais vu la politique française d'édition concernant certaines sagas et surtout le prix des livres !
    Cette année, je suis passée à la vitesse supérieure avec des jolis pavés comme Mistborn ou Game of Thrones (1000 pages pour l'intégrale 2). Un régal. En revanche, je n'en suis pas encore à lire des classiques, c'est un peu trop ardu. Ça m'oblige à trop réfléchir ! :D

    Et puis je regarde tous les films et séries en VO (sous-titrés VO le plus souvent quand c'est en anglais) et j'ai converti mes gamins tout jeunes et ils ont appris bien plus et mieux en regardant les séries qu'au collège et lycée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est clair que vu la politique française et le prix des livres ça donne envie de lire les livres en VO...

      je pense que plus tard c'est ce que je ferai, j'habituerai le plus tôt possible parce que de nos jours (et je pense que ça sera encore plus vrai dans les années à venir) on sera obligé d'etre bilingue donc...

      Supprimer
  12. je plussoie :
    ne pas s'arrêter de lire pour chercher un terme. Mieux vaut relire le livre complètement plus tard (et là on se rend déjà compte des progrès).

    Et enfin, ne pas "traduire". C'est tentant, mais fatiguant, et la plupart du temps ça décourage. Alors que lire pour lire, même si au début on a l'impression de ne rien comprendre : ça marche ! On finit par avancer et se rendre compte qu'on a compris la situation d'ensemble, peut-être pas les détails, mais ce n'est pas grave. Et penser en anglais, ça ira avec pas besoin d'essayer de se parler en anglais à soi-même (oui je l'ai fait et alors ? mon subconscient ne se moque jamais de mon accent lui !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. traduire c'est pas évident, ça ralentit et ça complique je trouve

      oula tu fais des trucs bizarre toi... tu te parles à toi même... je dois m'en inquiéter ?

      Supprimer
    2. Non c'est bon, nous on ne s'engueule jamais :D

      Supprimer
    3. ah c'est sûr que là, si tu fais un débat; l'affaire est vite réglée vu que tu seras forcément d'accord ! ^^

      Supprimer
  13. J'ai commencé Hunger Games cet été il faut que je le reprenne : Merci pour ce SUPER article il m'a aidé merci merci !
    Après je lirais Lord of the flies. Comme je l'étudie en littérature étrangère par extraits c'est une bonne idée je pense !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tant mieux si j'ai pu t'aider, c'est fait pour ça :)

      Supprimer
  14. Merci beaucoup pour cet article qui est très bien expliqué :)
    Même si je suis en première L avec option anglais spé j'ai un peu du mal avec l'anglais mais vu que j'adore lire et que j'ai envie de progresser en anglais je me suis dis : pourquoi pas ? J'avais acheté harry potter 7 en anglais il y a un moment, mais j'ai décroché rapidement parce même en l'ayant lu en français ce n'est pas un livre facile..
    Mais maintenant que j'ai lu ton article je vais me lancer dans les Morganville vampires car le début que tu as mis en ligne m'a plu et me parait facile ^^ Je reviendrais poster un commentaire quand je l'aurai lu :)

    Sinon j'ai une question. En fait l'année dernière, j'ai lu le tome 1 de la maison de la nuit, qui m'avait bien plu. Et j'aimerai continuer la saga mais la question c'est en VF ou en VO ? Je ne sais pas si c'est des livres plutôt facile à comprendre en anglais ou pas et j'aimerai savoir ce que tu en penses, merci d'avance ^^

    En tout cas je n'avais jamais remarquer la différence de prix énorme entre les livres en VF et en VO j'ai été très étonnée !

    En tout cas j'espère que tu vas continuer comme ça car ton blog est super ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ravie que mon article t'ait plu et ait pu t'être utile :)

      j'ai eu le même parcours et l'anglais et moi, on n'était pas trop copain à cette date (et on ne l'est pas forcément beaucoup plus aujourd'hui ^^) mais lire en anglais est un plus considérable parce que ça améliorera ta compréhension, ce qui est un peu la base dans une langue, pour l'écrire et la parler il faut la comprendre.

      Morganville est simple d'accès à mon sens donc si l'extrait te semble facile, lance toi, c'est un régal !

      n'ayant lu les maisons de la nuit qu'en VF, je ne pourrais pas parler de la VO, mais vu le niveau Vf, je pense que la VO doit être accessible (regarde sur amazon le livre en VO, souvent on peut avoir accès au début du livre pour voir, comme je l'ai fait pour Haunting Violet dans mon article, on ne sait jamais) :)

      entre VO et VF l'écart de prix est considérable, il n'y a pas photo, lire en VO est rentable ! ^^

      bah merci beaucoup, je fais au mieux pour qu'il soit bien, conviviale et utile, je tente de faire tout ça :D

      Supprimer
  15. Je viens de découvrir ton article ! Merci le lien que tu as mis hier sur FB :D Et franchement, je crois que tu as achevé de me convaincre ! D'autant qu'en fait, il y a plein d'arguments pour lire en anglais, le seul recul est de savoir si on aura le niveau... Mais avec les titres que tu as précisé, les conseils que tu as donné, je pense qu'il y a de quoi se lancer, au moins une fois. Puis, il y a des livres qui ne sont toujours pas traduits, qui ne le seront peut-être jamais et à côté desquels il est dommage de passer.

    Merci d'avoir remonté cet article :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le tout c'est de se lancer e't de trouver un livre qui puisse plaire et convenir au niveau de la difficulté de la langue. j'ai un niveau assez pourri mais j'arrive quand même à lire des livres en entier et relativement rapidement maintenant

      Supprimer
  16. moi, j'ai toujours eu du mal avec les temps de verbe en anglais... je sais jamais si on parle au passé, au présent ou au futur... (même en français, les verbes était ma faiblesse (ceux plus compliqué...)) bref, as-tu un truc pour les verbes anglais ??

    merci...

    louve solitaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. euh là, à part te diriger vers des livres de grammaire, etc. je ne peux pas trop t'aider. ce n'est pas en lisant que tu comprendras mieux, il faut juste reprendre la base de la langue...

      Supprimer
  17. Merci pour ton article, c'est vrai que ça ne doit pas être évident de se retenir de tout traduire.
    Je pense commencer avec harry potter tome 1 que je connais très bien en vf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un plus de lire un livre en VO que l'on connaît très bien
      attention pour Harry Potter puisque les noms changent beaucoup en VF on a beaucoup traduit du coup ça ne sera pas évident de voir à quoi ça correspond au début

      Supprimer
  18. Ah super ! ça m'encourage ce que tu dis ! comme toi au début, je mets plusieurs semaines à lire un livre en vo et je l'entrecoupe de vf. Des fois ,je désespère en me demandant si je vais finir par m'améliorer, mais c'est vrai que je n'en lis pas encore assez.
    J'ai appris "sur le tas" tous les conseils que tu donnes. La seule différence c'est que plutôt de lire de la jeunesse, je lis de l'urban fantasy et des séries dont je connais déjà bien l'univers et dont je veux vraiment connaître la suite (parce que arrêtées en france). Ça me motive ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. plus tu lis, plus tu t'améliores, j'ai lu une 20aine de livres en VO, bah je lis plus vite, je comprends mieux, même si pas tout mais dans l'ensemble ça peut aller, je peux en discuter avec des gens qui l'ont lu et très bien compris sans problème.

      après tu me demandes comment elle est habillée à ce moment précis, j'ai sûrement oublié et pas compris toute la subtilité

      bah l'avantage de la jeunesse / YA c'est que c'est plus simple comme le public est plus jeune. les intrigues sont assez faciles dans l'ensemble du coup ça aide

      après oui si tu prends des livres dont tu connais déjà bien l'univers c'est bien aussi. et idem, je lis de la YA pour le moment, mais j'ai quelques livres d'urban fantasy qui m'attende pour changer de niveau et compliquer un peu la donne

      Supprimer
    2. Oui, je zappe aussi tous les passages sur l'habillement, je trouve pas ça très fondamental ^^ Là où j'ai du mal aussi, c'est les descriptions des combats, knee, leg, ok... après c'est souvent très flou pour moi ^^

      Supprimer
    3. non, ce sont des détails qu'on oublie de toute façon même en français. on se concentre plus sur l'action que sur de telles descriptions même si ça peut avoir son importance

      ouais forcément mais le vocabulaire vient au fur et à mesure donc ça peut aller ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé