Le vampire de Castille d'Anne-Sophie Silvestre (Les Folles Aventures d'Eulalie de Potimaron 5)


Quatrième de couverture

« — J’ai une autre question, mais je n’ai plus d’argent.
— Que veux-tu savoir ? demanda la gitane.
— El Vampiro existe-t-il ?
— Oui, dit-elle tranquillement.
— Qui est-il ?
— Personne ne l’a vu.
— Il peut ressembler à toute personne que nous croisons. Ecoute mon conseille : ne sors pas seule la nuit et évite de montrer ta curiosité au premier venu. L’Inquisition, à défaut de brûler le vampire, pourrait bien brûler quelques personnes qui s’y intéressent trop. »

Marie-Louise est désormais Reine d’Espagne, et Eulalie son écuyère. Madrid et la Castille se révèlent riches en découvertes, mystères et rencontres. Que Versailles est donc loin !

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier Anne-Sophie Silvestre et les éditions Flammarion de m’avoir permis de lire ce livre et ainsi continuer les folles aventures d’Eulalie de Potimaron. J’aime toujours autant cette série et j’étais ravie de retrouver Eulalie et l’univers créé par Anne-Sophie Silvestre. Ça se lit très bien et très vite et comme pour les 4 premiers tomes, je n’ai pas vu le temps passer tant j’étais plongée dans l’histoire qui est plutôt prometteuse.

J’avais vraiment hâte de lire ce 5e tome parce que vu les événements du 4e (L’amazone de Mademoiselle) je voulais absolument savoir ce qui allait se passer dans la Cour d’Espagne. Marie-Louise est partie en Espagne afin d’épouser le roi Charles II, le devoir passe avant tout, même les histoires de cœur ! Ainsi s’offre une nouvelle vie à cette jeune française qui est accompagnée de quelques dames d’honneur dont Eulalie, qui elle aussi perd quelque chose dans cette nouvelle vie (pauvre Philippe !). Mais la vie espagnole pourrait lui apporter quelques surprises et de taille…

J’ai beaucoup aimé cette nouvelle histoire que j’ai trouvée bonne et bien menée, même s’il est vrai que j’aurai aimé en avoir un peu plus. Je reviendrai un peu plus tard sur cette notion. On découvre donc la Cours d’Espagne, avec ses us et coutumes, ses étiquettes qui sont très différentes de Versailles comme vont rapidement l’apprendre Marie-Louise et Eulalie. Cette dernière va s’accommoder de ce nouveau mode de vie en pensant de temps à autre à Philippe.

La partie romance est moins présente que dans le tome précédent mais en même temps ça ne s’y prête pas tellement étant donné la distance qui éloigne nos deux amoureux (je suis vraiment triste de cet état de fait, ça me désole… le côté romantique ressort en moi lorsque je lis cette série c’est dingue). Mais on y a droit quand même un peu, ça permet d’égayer l’histoire.

Ce livre va vous faire ressentir toutes sortes de choses, personnellement il m’a beaucoup plu, intrigué parce que l’auteur nous donne plein d’éléments pour nous faire douter, pour nous faire réfléchir aussi. Je commence déjà à imaginer la suite des événements et tout ça me semble vraiment prometteur. Il y a certains aspects qui m’ont énervé et frustré, notamment pour la fin, parce que je n’ai pas la suite sous la main et le suspense est à son comble sur bon nombre de choses. A l’heure où j’écris ces lignes, le livre n’est pas encore disponible, comprenez mon désarrois. La fin du tome précédent était déjà frustrante mais je peux vous dire que celle-ci l’est tout autant si ce n’est plus pour des raisons différentes ! Vous voilà prévenus ! Ce livre nous laisse sur une sorte de cliffhanger qui n’est pas très sympa (quand je le dis que les auteurs sont tous des sadiques !).

Je ne suis donc pas déçue, même si j’aurai aimé en avoir plus comme je le disais un peu plus haut. Il faut savoir que ce tome est une bonne mise en bouche car l’histoire se poursuit dans le tome 6, tout n’est pas terminé ici (pas comme dans les autres tomes). Donc il y a un sentiment « d’inachevé » dans le sens où l’on nous appâte beaucoup avec certains événements, notamment tout ce qui concerne El Vampiro, mais que ça n’arrive pas ou assez tardivement.

Pour le moment c’est esquissé, on peut faire des suppositions, s’imaginer des choses mais on verra ça dans le prochain volume. Il y a vraiment une attente, tout un suspense qui est mis en place. Mais après discussion avec l’auteur, je sais que ça arrivera dans le prochain tome, donc me voilà rassurée ! Mais sur le coup c’est très frustrant mais en même temps il y a suffisamment d’éléments intéressants pour que ça se suffise à eux même pour le moment, mais j’attends de pied ferme la suite !

On fait la rencontre de nouveaux personnages qui je dois dire m’ont beaucoup plu, que ça soit Charles II qui apparaît comme un roi aimant envers sa future épouse, le marquis d’Astorga ou encore le duc d’Ossone et Elzbièta... Quant à Eulalie, elle reste fidèle à elle-même. Elle attire toujours l’attention sur elle, même lorsqu’elle tente de se faire discrète. Elle attire à la fois la sympathie et la jalousie des personnes qui l’entourent, comme quoi, il n’y a pas qu’à Versailles qu’il se passe des choses ! On ne risque pas de s’ennuyer un seul instant en sa compagnie.

En bref voilà un nouveau tome très sympathique qui introduit une histoire très intéressante et qui va se prolonger dans le prochain volume que j’ai hâte de découvrir maintenant, même si ça ne sera pas pour tout de suite. Un univers et des personnages toujours aussi passionnants.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)