Witch Song d’Amber Argyle (Witch Song 1)


Quatrième de couverture

Dans les profondeurs de la forêt, à l’abri de la haine des habitants du village voisin, Brusenna mène une existence paisible aux côtés de sa mère. Elle sait simplement qu’elle est une sorcière, une des Gardiennes de la nature qui contrôlent les éléments par la force de leur chant. Quand, un matin, sa mère l’abandonne pour aller combattre un ennemi dont elle ignore tout, le monde de Brusenna bascule.
Jeune et sans expérience, elle se retrouve seule dans un pays ravagé par la sécheresse, où se lève le vent de la guerre. Les Chasseurs ne tardent pas à la débusquer, car elle est désormais la dernière. La dernière des sorcières. Avec une seule mission : survivre. Et un seul allié, le Protecteur chargé de l’amener à bon port.
La dernière des sorcières parviendra-t-elle à empêcher leur chant de s’éteindre ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Lumen de m’avoir permis de lire ce livre qui je dois dire m’a beaucoup déçu et ça m’énerve parce que ça aurait pu être une super histoire mais j’ai été de désillusion en désillusion.

J’avais repéré ce livre il y a un bon moment notamment grâce à sa couverture que je trouve magnifique et j’en étais heureuse que Lumen la garde. Mais une fois plongée dans le livre, là, c’est la claque, et pas dans le bon sens du terme. Avec un tel résumé, je m’attendais à une super histoire avec une héroïne intéressante et au final je n’ai eu rien de tout ça, au contraire…

L’histoire est assez classique, après pourquoi pas, parfois ce qui est simple peut bien fonctionner ce n’est pas par rapport à ça que je juge un livre mais plutôt à la manière dont s’est fait et si j’accroche dès le départ ou pas. Alors même si l’écriture n’est pas désagréable à lire et que j’avançais plutôt bien, l’histoire ne m’a pas passionné parce que c’était trop simpliste et facile. Mais en même temps avec les personnages que nous avons, j’ai envie de dire heureusement sans quoi la pauvre Brusenna n’aurait jamais survécu à tout ça. Alors dès qu’elle a un problème, elle trouve une aide inopinée, mais j’ai envie de dire, si elle avait écouté sa mère et serait restée chez elle tranquillement, elle n’aurait eu aucun problème ! Et accessoirement il n’y aurait pas eu d’histoire, certes, mais bon, pour ce qui en a résulté, j’ai envie de dire, ça n’aurait pas été trop grave… Ce n’est pas parce que c’est de la jeunesse qu’il faut prendre ses lecteurs pour des imbéciles et le livre est bien plus jeunesse que je ne m’y attendais. Je pensais que ça serait pour ados, jeunes adultes et au final, à 11 ans il est tout a fait possible de le lire… mais quitte à conseiller quelque chose sur les sorciers, mieux vaut lire Harry Potter…

L’univers aurait pu être intéressant mais c’est trop survolé pour vraiment nous faire accrocher. Par exemple, le premier tome d’Harry Potter n’est pas très épais et pourtant il faut voir l’univers dépeint par J.K. Rowling, là c’est trop léger et c’est pour un public normalement un peu plus âgé. Pour ceux qui l’ignorent j’adore tout ce qui touche à la sorcellerie, la magie, c’est vraiment mon crédo, d’où ma déception quand je vois le peu de choses que l’on a. Alors certes, il y a des notions intéressantes comme le chant des sorcières (qui donne le titre du livre tout de même) ou le lien avec les éléments. Ce sont de bonnes idées que l’auteur a détruit en faisant de son héroïne ignorante et inexpérimentée en l’espace de 5 secondes une superwoman parce qu’elle lit un livre où tout est expliqué et qui sait tout comme si elle s’était toujours entraînée depuis son enfance et pendant des années. J’ai du mal à y croire.

On peut dire que l’histoire n’est pas terrible, mais si les personnages étaient dignes d’intérêt, ça aurait pu relever le niveau du livre, mais non, pas du tout, en fait c’est eux qui ont provoqué sa chute. Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre, c’est juste risible, ridicule, je ne les ai pas aimé, sauf Joshen qui n’est pas si mal mais bon le côté super-héros à vouloir tout faire pour sa belle etc. nan, ça n’est pas totalement passé. Dans certains livres ça peut le faire, ici non. La petite romance n’est pas crédible non plus pour un sous, je n’y ai pas cru et j’ai levé les yeux au ciel face à leur comportement… Bref.

Parlons maintenant des vrais sujets qui fâchent concernant les personnages. Je n’ai pas du tout accroché avec Brusenna qui est totalement crédule et capricieuse. Certes c’est une ado, mais j’en ai eu des plus matures ou même si elles étaient plus « fragiles », elles étaient intéressantes et attachantes que là, j’ai envie de dire heureusement qu’elle a des alliés parce que toute seule, elle serait déjà out depuis longtemps.

Des Chasseurs la poursuivent pour la capturer et l’amener à la « grande méchante » mais sérieusement… ils sont stupides et m’ont fait penser à la Team Rocket dans les Pokémon, vous savez, Jessie et James avec Miaouss le chat qui courent après Sacha ? Tout aussi stupides et risibles. Alors si c’était un livre drôle et léger pourquoi pas, mais je doute que ce soit vraiment la tonalité du livre, donc ça ne le faisait pas du tout. J’avais plus pitié d’eux qu’autre chose, alors qu’ils sont sensés être méchants… Bref, pas crédible pour un sou donc c’est pénible.

Quant à la « grande méchante » si affreuse que personne n’arrive à combattre même pas tout un groupe de sorcières ; bah elle est juste ridicule aussi. Le coup du monologue où elle explique tout avant de vouloir tuer Brusenna, c’est juste risible, son comportement l’est de manière générale et lorsque je l’ai vu en action, j’ai levé les yeux au ciel. Nan mais tout ça pour ça ??! Alors qu’elle est la sorcière la plus crainte, c’est la Sorcière Noire tout de même, eh bien au final elle est tout aussi ridicule que ses sous-fifres, ça reste dans la même logique au moins…

En bref, ce livre est une grosse déception parce que je m’attendais avec un tel résumé à quelque chose d’intéressant. Certes, peut être quelque chose de simple et déjà vu par certains aspects mais ça aurait pu être original et ce sont des sorcières ! Moi qui adore ça, j’ai été profondément déçue de voir cette histoire trop simpliste et facile. Mais c’est sans compter des personnages risibles, peu crédibles et intéressants. Bref, il n’y a pas grand-chose à sauver et je ne vais même pas me risquer à lire la suite. Bien dommage parce que j’étais vraiment emballée à la base pour le lire.


En partenariat avec


Commentaires

  1. Pour la première fois, je ne suis pas du tout d'accord avec toi ! ^^ J'ai beaucoup aimé, tout comme toi j'adore les sorcières, et j'ai trouvé l'atmosphère chouette et les personnages touchants, j'adore l'idée des sorcières qui chantent :D Bon, après, il y a d'autres livres sur les sorcières, ce n'est qu'un parmi tant d'autres qui te plairont, eux, peut-être

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. han ! comment ça tu n'es pas d'accord, je ne suis pas du tout d'accord avec cela !
      tant mieux que tu aies aimé, il en faut pour tous les goûts :)
      et oui le chant des sorcières est super intéressant mais au-delà de ça, j'ai trouvé ça pas terrible :(

      Supprimer
  2. Ouf ^^ Bah il restera encore un petit peu dans ma PAL celui-là :)

    RépondreSupprimer
  3. Mouaaaah mon dieu, le coup de pokemon, ça m'y a trop fait penser aussi x) C'est pas cool que tu n'es pas aimé, mais on est sur la même longueur d'ondes. J'ai bien fait de l'abandonner ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nan mais c'est vrai ! c'est le premier truc qui m'est venu en les voyant agir; j'étais atterrée...
      nan c'est pas top que je n'ai pas aimé mais bon ça arrive (ouf pas souvent !)
      et oui tu as bien fait, ce n'était pas terrible :(

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot