Manuel de survie à l'usage des parents de Philippe Reyt

Quatrième de couverture

“ Mieux vaut en rire qu’en pleurer : c’est un peu la devise de Philippe Reyt qui raconte en planches la vie quotidienne de parents avec leurs trois enfants. C’est drôle, ça sent le vécu et chaque parent s’y retrouvera forcément ! ” Picoti

“ Avec un trait simple et direct, sans surcharge inutile, Philippe Reyt va droit au but avec humour. Des textes simples, mais vrais, tout à fait authentiques. Un petit bonheur de fraîcheur et de détente qu’il fait bon d’apprécier à sa juste valeur thérapeutique. ” Jean-Laurent Truc - Ligne claire

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Rebelle de m’avoir permis de lire cette BD que j’ai bien apprécié.

Après avoir lu Coïtus interruptus de l’auteur j’ai enchaîné avec cette BD qui est tout aussi sympathique, bien que très différente. Nous suivons ici le même couple avec leurs trois enfants et leur quotidien et la fabuleuse aventure que représente le fait d’en avoir. Je pense qu’un certain nombre de famille pourront s’y retrouver tant les situations sont courantes. J’avoue que dans les dernières pages, les voir partir en vacances, cela représente quelques souvenirs…

C’est une BD drôle et touchante qui montre parfois à quel point être parents est compliqué, que les enfants peuvent être plus ou moins difficile à gérer mais qu’en même temps, on ne peut pas totalement se passer d’eux.

Niveau illustration, je suis surprise que le livre soit en noir et blanc, n’ayant vu que des planches couleurs, ce qui est aussi le cas de l’autre BD Coïtus interruptus je m’attendais à ce que ce soit le cas ici. En couleur, c’est plus sympathique je trouve mais cela n’empêche pas que les scènes soient agréables à découvrir. Mais en couleur aurait été tout de même préférable mais peut-être n’était-ce pas possible (première BD publiée chez l’éditeur).

En bref, Manuel de survie à l’usage des parents est une BD drôle et sympathique qui ne pourra que parler à la plupart des parents pour vivre la même chose dans leur propre famille. C’est rafraîchissant et donne une certaine vision de la famille, les bons comme les mauvais moments. Au moins, grâce à lui, on sait à quoi s’en tenir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

In My Mailbox (306)