Beauté de Sarah Pinborough (Les Contes des Royaumes 3)

Quatrième de couverture

Rappelez-vous la forteresse cernée de ronces, le courageux prince, le fuseau ensorcelé et la douce princesse endormie qui n’attend que d’être réveillée… et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de la Belle au Bois dormant, telle qu’elle n’a jamais été révélée…
La Belle au Bois dormant, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction.

Mon avis

Après avoir lu Charme, le 2e tome des Contes des Royaumes, je me suis lancée directement dans Beauté pour avoir le fin mot de toute cette histoire et ainsi terminer la série. Depuis le temps que j’ai lu le premier, il était temps de la finir, non ?

Beauté, comme pour les deux premiers tomes se base sur un conte, celui de la Belle au Bois dormant. Enfin dans les grandes lignes parce que là encore l’auteure prend quelques libertés et nous offre sa vision du conte en réécrivant une bonne partie de l’histoire et ce, en la mélangeant à d’autres contes. C’était déjà le cas pour les précédents tomes, dans Charme on retrouvait Robin et dans Poison on avait un Aladdin devenu génie et d’autres choses encore.

Ce qui reste du conte traditionnel est le fait que l’on prédit qu’à la naissance de l’enfant, il y aurait une malédiction, et effectivement il y en a une. Elle se pique le doigt et est plongée dans un profond sommeil qui dure depuis plus de 100 ans, tout comme son peuple. En dehors de cela, l’histoire prend un tournant assez inattendu et j’avoue que j’ai bien aimé la revisite de l’auteure. C’est vraiment original et le fait de mélanger plusieurs contes en un seul rend le tout intéressant. Je ne donnerai pas plus de détails pour éviter tout spoiler mais on a au moins trois autres contes ajoutés à celui de la Belle au Bois dormant.

J’ai bien aimé les liens qui existent entre les personnages, voir comment ils évoluent et je dois vous avouer que je ne m’attendais pas du tout à ça. C’est assez surprenant. Comme pour les autres tomes, il y a un aspect très sexy et glauque, donc on passe d’un sentiment à l’autre en l’espace de quelques pages.

Ce qui m’a surpris c’est qu’il s’agit du troisième et dernier tome de la série mais les événements se déroulent avant Charme. A mes yeux ce n’est pas totalement un tome 3 vu qu’on ne suit pas la chronologie mais bon c’est un détail. Dans le deuxième il est fait mention d’un fait passé entre le prince et le chasseur et l’on découvre ici la teneur. Je trouve ça un peu dommage de faire du dernier tome un « flash-back » car à la fin de Charme, j’aurai aimé en savoir plus sur le devenir de certains personnages. Je reste donc un peu sur ma faim mais cela reste dans l’ensemble une série assez sympathique et originale dans le genre, on ne peut pas lui enlever ça.

Je pense toujours qu’il ne s’agit pas de LA série qu’il faut absolument lire, je suis loin du coup de cœur mais ça se laisse lire. Le tout est de se laisser prendre au jeu de l’auteure, d’accepter sa vision des choses et de se laisser emporter dans son univers sans trop se poser de questions. C’est sûr, cela ne pourra pas plaire à tout le monde, le premier tome avait divisé un certain nombre de gens mais ce n’est pas désagréable en soi, très surprenant, c’est certain mais je trouve cela plutôt amusant comme revisite. Et je suis contente d’avoir pu enfin dénicher les tomes 2 et 3 car ils étaient manquants.

En bref, Beauté est un tome intéressant, bien que je sois surprise que l’on termine sur cette histoire plutôt que Charme qui garde une certaine chronologie mais cela nous permet de voir ce qui a bien pu arriver à certains personnages, comment ils se sont rencontrés, etc. Tout se fait jour ici et on ne peut pas reprocher à l’auteure son inventivité et la manière dont elle s’est réappropriée les contes pour les mélanger et nous offrir une série originale. A vous de faire votre propre opinion sur la question maintenant qu’une intégrale existe !


Un livre à la couverture violette

Commentaires

  1. Il me manque seulement charme pour avoir la série au complet et je dois avouer que ton avis donne envie. J'adore les contes réinventés de notre enfance. J'aime voir la vision que les autres ont de ces personnages. Je vais vraiment essayer de mon plonger dans l'univers de Pinborough cette année :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé