Manesh de Stefan Platteau (Les sentiers des astres 1)

Quatrième de couverture

Quelque part dans la forêt de Vyanthryr réside le Roi-Diseur, l’oracle légendaire. Dernier espoir d’une nation ravagée par la guerre civile, le capitaine Rana remonte le fleuve a sa recherche, entraînant dans sa quête une poignée de braves. Personne n’a jamais navigué si loin en amont, à des milles de toute civilisation. Et pourtant, voilà qu’un naufragé dérive à leur rencontre, accroché à une simple branche. Qui est-il, et que lui est-il arrivé ? Lui qui se fait appeler « le Bâtard », est-il un simple humain, ou l’héritier d’un sang plus ancien ? En ces terres du Nord, les géants et les dieux marchent encore sous les arbres. Déjà, la forêt frémit des prémices de leur colère…

Mon avis

Après avoir lu Piège dans les ruines, j’ai changé totalement de registre en me lançant dans Manesh qui est de la Fantasy. Le retour au source qui fait du bien car dès les premières pages, rien que par l’écriture, je sentais que ce livre allait me plaire et cela s’est avéré ensuite. Manesh est un premier tome très prometteur dont j’ai déjà hâte de découvrir la suite !

L’histoire est créée en deux temps, la première est l’histoire principale racontée par le Barde (narration à la première personne) qui nous expose sa remontée au bord du bateau en compagnie du capitaine Rana en vue d’aller retrouver le Roi-diseur, un oracle. Durant leur périple, ils vont trouver un homme qui se dit appeler « le Bâtard ». La seconde histoire est celle de ce fameux Bâtard qui raconte chaque nuit au barde sa propre vie et ce, à partir de sa naissance.

Ces deux histoires s’entremêlent et nous permettent de comprendre peu à peu qui est le Bâtard, cet homme mystérieux qui semble prendre son temps pour dévoiler tous ses secrets. Plus l’on avance dans notre lecture et plus nous nous faisons une idée de son identité et de ce que tout cela implique. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler mais il faut savoir que c’est passionnant de lire en parallèle ces deux histoires qui nous permettent d’en savoir plus sur l’univers créé par l’auteur, de voir dans quoi l’on s’embarque exactement. Et je vous promets que cela en vaut la peine car Stefan Platteau a une imagination débordante, cela se sent même si on n’en voit ici que les prémices. Mais je pense que la suite sera géniale parce que Manesh est déjà excellent.

Dans cet univers il y ait question de géants, de dieux, de politique et de magie, autant d’éléments pour qu’on passe un très bon moment en compagnie de ces personnages qui n’ont pas encore dévoilé tous leurs secrets, que ce soit ce fameux Bâtard ou bien le capitaine Rana et son équipage. L’univers est plus complexe qu’il n’en a l’air et ça m’a vraiment intéressé d’en savoir plus sauf que l’auteur est parfois sadique et sait ménager son suspense. Il nous frustre lorsqu’il nous coupe dans notre élan en revenant sur le récit de l’autre personnage, lorsqu’on passait de celui du Barde, Fintan à celui du Bâtard et vice versa alors que ça commençait à devenir intéressant niveau information. De quoi nous donner envie de lire la suite et je peux vous dire que ça fonctionne très bien !

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire et fluide et en un rien de temps j’étais plongée dans son univers et je n’en avais aucune envie d’en sortir. C’est une histoire passionnante que je vous invite à découvrir à votre tour parce qu’elle en vaut la peine et c’est un livre francophone ! Comme quoi, il n’y a pas que les américains qui savent écrire de la bonne Fantasy, donc n’hésitez surtout pas !

Quant aux personnages, nombre de mystères sont faits sur eux et c’est ce qui les rend intéressants. Ils ont une personnalité qui leur est propre, on s’y attache tout en s’y méfiant. Je me suis posée beaucoup de questions sur chacun d’eux et j’ai hâte d’en découvrir plus à leur propos. Les apparences sont trompeuses et il vaut mieux être sur ces gardes, c’est tout ce que je dirai.

En bref, Manesh est un excellent premier tome que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire. Cela a été assez long parce que le texte est dense mais à aucun moment je n’ai peiné ou je ne me suis ennuyé ou trouvé ça trop long. Tout avait sa place, c’était parfait. J’ai vraiment adoré cette histoire et ce premier tome nous montre que l’auteur a une imagination débordante et dont nous ne faisons qu’en voir les prémices. Et là, je regrette de l’avoir lu en poche parce qu’il va falloir attendre longtemps la suite qui vient juste de sortir en grand format… Patience, patience… Un livre à lire de toute urgence !


Un livre primé en 2015.
(Prix Imaginales 2015 !)

Commentaires

  1. Roh, ton avis rejoint celui des autres... il va falloir que je craque alors ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est vraiment génial et d'un côté je regrette de ne pas l'avoir en grand format pour pouvoir lire la suite maintenant ^^

      Supprimer
  2. Contente que ta lecture t'ai plu. Un bel avis en soi, mais je ne pense pas le lire. Toutefois, je lève mon chapeau au graphiste qui a conçu la couverture de ce dernier :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot